1. Rencontre avec Agfasilver dans son studio - Photo 1 de 2


    Datte: 17/09/2022, Catégories: fh, fhh, couplus, extraoffre, candaul, Voyeur / Exhib / Nudisme noculotte, photofilm, BDSM / Fétichisme Masturbation Oral attache, conte, Auteur: Hiram69

    Couple de la mi-quarantaine, nous nous sommes connus il y a une vingtaine d’années.
    
    Virginie est une jolie femme blonde, de 1,70 m, profil à la fois mince et voluptueux qui dégage une classe naturelle et fait gamberger l’esprit de beaucoup de ses clients masculins. Sa poitrine 90C n’y est sans doute pas pour rien, tout comme ses fesses dont le galbe approche de la perfection.
    
    Quant à moi, Marc, les affaires ne me laissent que peu de temps pour me donner un corps d’athlète, légèrement entretenu par l’unique pratique du golf, mais il semble que mon 1,80 m et mes cheveux poivre et sel plaisent à la gent féminine.
    
    Le candauliste que je suis se sublime avec une séductrice telle que Virginie.
    
    (Voir la série de récits «Ma femme comble ses fantasmes et mon côté candauliste »)
    
    ----------------------------
    
    Amoureux et très complices, comme c’est souvent le cas de ceux qu’on appelle vulgairement un second couple, qui plus est très copains/coquins, nous avons tenté de récupérer le temps perdu durant nos précédentes vies.
    
    Chaque voyage professionnel, ou non, fut un prétexte pour visiter le monde, du continent américain à l’Asie, sans doute pour tapisser nos yeux de souvenirs et d’aventures propres à notre histoire.
    
    En bons épicuriens, l’attrait de l’ouverture de nos sens à des saveurs inconnues nous a conduits vers d’autres horizons plus ésotériques comme les attirants arcanes du libertinage.
    
    Tout comme pour nos voyages pour lesquels le chemin mérite nettement ...
    ... plus d’attention que le but final, nous nous sommes arrêtés à plusieurs reprises dans des lieux connus des initiés.
    
    De la lueur desChandelles parisiennes en passant par la confidentialité duNo-Comment, des soirées indescriptiblement fun d’un club des Flandres ou subtilement élégantes d’un château Jet-Set, nous voguions, Virginie et moi, en parfaite symbiose dans les plaisirs de nos libertés respectives.
    
    Être libertins, c’est également bâtir un autre cercle de connaissances, peuplé de copains ou de nouveaux amis qui partagent la même liberté d’esprit, et souvent des fantasmes très complémentaires. C’est dans ce contexte que nous avons rencontré à plusieurs reprises, dans des soirées privées, un photographe professionnel qui réalise à la fois des photos de mode, mais aussi d’originales prises de vue métallisées d’un érotisme jamais vulgaire, même lorsqu’elles pourraient être considérées comme pornographiques.
    
    Lors de notre première rencontre, notre photographe au pseudo évocateur d’Agfasilver très en phase avec ses photos, nous a semblé plus un artiste de talent que réellement coquin. Il aimait prendre en photo sa compagne du moment, souvent dans les bras d’une autre.
    
    C’est en participant à une soirée dans un endroit connu, mais privatisé pour une chaude occasion que Virginie s’est approchée du shooting photo qu’Éric, « Agfasilver », réalisait en live avec sa compagne et une complice.
    
    — Magnifiques poses, mais ne manque-t-elles pas un peu de naturel ?
    — Bonjour, ...
«1234...9»