1. TALON1314 (1)


    Datte: 17/09/2022, Catégories: Transexuels Auteur: STILETTO

    C’est samedi et je ne travaille pas, pourtant je me réveille de très bonheur comme à mon habitude. Je n’y peux rien c’est comme ça. Ce n’est pas grave, je vais pouvoir m’adonner à un petit plaisirs solitaire. C’est mon lot quotidien depuis que je suis divorcé.
    
    Je glisse une main entre mes jambes, et pour être plus précis sous ma jupe. Ah oui c’est vrai, je ne vous l’ai pas encore dit, mais je mets très souvent une jupe pour dormir. C’est parce que je n’ai pas la possibilité d’en mettre souvent durant la journée. En effet, je suis rarement seule à la maison car c’est moi qui est la garde principale de mes enfants. Ce sont de grands ados et même une adulte pour l’ainée, mais je ne m’imagine pas me promener devant eux en jupe et talons hauts. Quand au travail je n’en parle même pas.
    
    Quand je le peux, c’est à dire quand je ne suis pas au travail et que les enfants sont chez leur mère, je passe volontiers la journée entière habillée ainsi. Je m’occupe de toute les tâches ménagères, lessive, vaisselle, aspirateur et j’en passe....
    
    J’adore porter des talons très hauts durant des heures, même si je finis par avoir mal aux pieds. Parfois même, je m’aventure vite fait dehors dans le jardin derrière la maison, notamment pour étendre le linge. J’ai toujours peur que mon voisin me surprenne, mais l’envie est tellement grande. Heureusement, il n’est rarement chez lui.
    
    Le problème, c’est que toutes ces conditions sont rarement réunies. Alors pour pallier ce manque, je porte ...
    ... une jupe voir une robe dans mon lit. Ce n’est pas tout d’ailleurs, je glisse également une paire d’escarpins sous les draps. Je ne les garde pas aux pieds pour dormir bien sur. Je les enfile juste pour me donner du plaisir comme maintenant ou quand je me lève la nuit pour aller uriner.
    
    Depuis peu, l’envie de les mettre est tellement grande que je me prends même parfois mon petits déjeuner ainsi. Heureusement, je me lève très tôt et mes enfants dorment profondément. Mais il suffirait d’une fois.
    
    A l’instant où je vous parle, non seulement ils ne sont pas là, mais je suis bien à l’abri des regards sous la couverture. Je plis légèrement les jambes et mes talons se plantent automatiquement dans le matelas. Je dois faire attention de ne pas déchirer le drap avec. Je ferme les yeux et laisse mon esprit divaguer. Peu à peu une histoire prends forme dans ma tête, je me laisse transporter par mes fantasmes.
    
    Je ne sais pas depuis combien de temps je me caresse, vingt minutes, trente , davantage?
    
    L’heure tourne, il va quand même falloir penser à se lever. Pour en finir rapidement, j’imagine une scène particulièrement hard. Ce qui m’excite le plus en ce moment, c’est de me m’être dans la peau une femme en train de prodiguer une fellation, ou d’un travesti faisant l’amour avec un beau trans.
    
    Ma queue se tends au maximum. Pour l’achever, je remue la langue en gonflant les joues comme si j’avais une queue dans la bouche. L’effet est immédiat, je serre ma main à l’extrémité du ...
«1234»