1. L'hôtel Beau Rivage (4)


    Datte: 13/09/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: La_douce

    Résumé des épisodes précédents :
    
    Après être enfin arrivées à l’hôtel, les deux amies entament un week-end qu’elles désirent libérer. L’une et l’autre jouent de tout, sentiments, provocations, émotions...
    
    Pendant la soirée, Laure fait connaissance de Sophie, la directrice de l’hôtel.
    
    Sophie et Sylvie se connaissent de longue date.
    
    *******************
    
    -Enchantée Laure, soit la bienvenue ici... et les amies de mes amies sont mes amies, dis Sophie.
    
    -Merci Sophie, l’hôtel est élégant et ravissant, le personnel très agréable... c’est plaisant, je dis.
    
    Sylvie reprend «ou... les amantes de mes amantes sont mes amantes !».
    
    Nous éclatons de rire de cette blague.
    
    Sylvie reprend et dit à Sophie.
    
    — Dis-moi, ton personnel féminin est très charmant.
    
    — Tu sais Sylvie, tu me connais, je les choisis avec grands soins mes collaboratrices. Elles ont toutes un point en commun.
    
    — Ah bon ? Lequel ? Elles sont toutes ravissantes ? Dit Sylvie.
    
    — Oui aussi ! bien sûr ! Mais elles sont toutes bisexuelles ; dit Sophie avec un grand sourire.
    
    — Ah... on comprend mieux ; je dis en rigolant.
    
    — Eh oui mesdames, la maison est lesbi-friendly, dit Sophie, tout sourire.
    
    — Bon les filles ! Je suis contente que vous soyez là. Donc Laure, tu es la coquine dont Sylvie m’a parlé ?
    
    — Oui, Laure est une amante extraordinaire... et tu vois, elle est délicieusement séduisante et sexy... c’est ma petite pute de luxe comme j’aime que nous soyons.
    
    — Oui je vois ; dit ...
    ... Sophie.
    
    — Laure, ma chérie, remonte ta robe s’il te plaît pour montrer tes dessous à Sophie.
    
    Je reste un peu interdite, debout...
    
    — Allez Laure, ne fais pas ta timide, il n’y a personne dans ce salon ; me rétorque Sylvie.
    
    Alors bien dressée sur mes talons, je remonte ma robe, dévoilant mes jambes gainées, puis le haut de mes bas, mes jarretelles de mon serre taille, jusqu’à dévoiler mon anatomie dénudée et lisse. Puis je rebaisse rapidement ma robe.
    
    — Superbe, tu es vraiment très belle... ; dit Sophie, se tournant vers Sylvie. Tu dois apprécier une belle jeune femme si séduisante à tes côtés.
    
    — Oh oui... et tu dois savoir Sophie, que ma pute de luxe, là en ce moment, elle porte également son rosebud... son cul est rempli.
    
    Sylvie est décidément terrible. J’ai l’impression d’être une chose, une pouliche qu’on montre, qu’on exhibe.
    
    Sophie me regarde en souriant, passe son doigt sur ma joue, son ongle manucuré glisse sur ma peau...
    
    — En plus d’être belle et gouine, elle est salope... félicitations !
    
    Nous nous asseyons dans les fauteuils toutes les trois. La jupe de Sylvie remonte encore sans qu’elle ne cherche à la rabaisser, dévoilant ses bas.
    
    Sophie passe une main sur sa cuisse gainée de nylon en disant : -toujours aussi exhib’ ma Sylvie... !
    
    Sophie s’enfonce dans le fauteuil à son tour, d’une main, et remonte le pan de sa jupe plissée jusqu’en haut des cuisses. Elle porte elle aussi des bas tendus par 6 jarretelles blanches. Puis rabaisse sa ...
«1234»