1. Voisin dominateur (3)


    Datte: 10/09/2022, Catégories: Gay Auteur: yphos

    Voisin dominateur 3
    
    Passage à l’acte
    
    Sur les conseils de M. Paul notre voisin sexagénaire, je m’applique à élargir progressivement mon petit trou. Au gré des jours qui passent, je m’enfonce dans le derrière de quoi me dilater l’anus en utilisant le lubrifiant qu’il m’a proposé.
    
    J’ai commencé avec mon doigt, puis une petite carotte, puis une plus grosse. J’arrive aujourd’hui à faire entrer un concombre sur près de dix centimètres, mais bon sang que c’est gros !
    
    En parallèle, j’ai pu retourner plusieurs fois chez le voisin pour lui tailler une pipe express. Je ne rechigne pas à avaler son jus désormais. Lui semble préférer me doigter le derrière. Il semble satisfait de la plasticité que mon cul peut offrir et m’a dit que j’étais prêt désormais à le recevoir.
    
    Le rendez-vous est fixé demain après-midi. Je n’ai pas cours et mes parents sont absents ;
    
    Mon père est en déplacement professionnel depuis un moment et ma mère finit son travail à dix-huit heures.
    
    Même si j’ai un peu peur qu’il me fasse mal, je suis quand même impatient de tenter cette expérience et qu’il me dépucelle.
    
    Quand je sonne à sa porte, il vient m’ouvrir avec un petit sourire narquois.
    
    Il a troqué sa salopette pour son peignoir de soie.
    
    Je pose la main sur son chibre mou, mais il interrompt sèchement mon geste et me dit :
    
    — Va d’abord te changer !
    
    — Me changer, pourquoi ?
    
    — Ne discute pas ! Va dans la chambre à gauche au fond du couloir, tu trouveras ce qu’il faut.
    
    — Bien ...
    ... M. Paul.
    
    Après avoir ouvert la porte de ladite chambre, je vois sur le lit une panoplie d’effets féminins ayant peut-être appartenus à sa défunte femme quoique j’en doute. Je me retourne vers M. Paul qui m’a suivi pour lui demander :
    
    — Vous voulez que je me déguise en femme ?
    
    — Si tu veux que je te nique, habille-toi comme il le faut. Quand tu seras prête, j’ai du ménage à te faire faire. Tu trouveras un tablier dans la cuisine !
    
    — Je ferai ce que vous voudrez, M. Paul.
    
    Je n’ai même pas relevé qu’il s’adresse à moi comme à une femme. Après tout, si je suis ici, c’est bien pour qu’il puisse me sauter !
    
    Alors qu’il a refermé la porte derrière lui, je me déshabille tout en faisant l’inventaire des vêtements que je vais devoir porter et que je trouve plutôt affriolants.
    
    J’enfile des bas noirs, les fixe à un porte-jarretelles et déjà j’ai une trique terrible, tant je suis excité(e) par ses dessous. Il m’a préparé une culotte et un soutien-gorge. Pour ce dernier, je suis obligée de régler les bretelles pour que les petits bonnets soient à la hauteur de mes tétons. Quand je me regarde dans la glace, je vois déjà une sacrée transformation. Je me sens femme, mis à part que ma culotte est bien déformée par ma bite tendue.
    
    Je boutonne un chemisier brodé et me glisse dans une jupe qui me va parfaitement. Il y a des souliers à talons que je chausse avec un peu de difficulté.
    
    Comme il n’a rien laissé au hasard, une perruque faite de longs cheveux noirs m’attend ...
«1234»