1. TALON1314 (2)


    Datte: 01/09/2022, Catégories: Transexuels Auteur: STILETTO

    Après l’échange de mails si intime que j’ai eu avec ANNALES, l’envie d’aller plus loin et de vivre mes fantasmes pour de "vrai" me tiraille en permanence.
    
    Je passe mes nuits à me caresser en imaginant sa queue décharger au fond de ma gorge, ou....au plus profond de mon cul.
    
    Je n’en peux plus de cette situation, mon sexe me fait mal à force d’être astiqué. Et donc, après quelques semaines d’hésitation :
    
    — ANNALES ?
    
    — Oui TALON.
    
    — Ta proposition tient toujours?
    
    — Mais bien sur. Je serais folle de joie de t’accueillir chez moi.
    
    — J’espère que tu ne seras pas déçue.
    
    — Ca, il n’y a aucun risque. Tu es belle comme un cœur.
    
    — Et toi tu sais parfaitement mentir.
    
    Mais soyons un peu sérieuses. Contrairement aux héroïnes de mes histoires qui sont toutes plus salopes et délurées les unes que les autres, je suis quelqu’un de très réservé, pour ne pas dire introverti. Ne t’attends pas à voir débouler Samantha, Annabella ou Vanessa.
    
    ANNALES mets quelques minutes à me répondre.
    
    — Ce n’est pas une héroïne de fiction que je cherche, mais un travesti de chair et d’os qui partage la même envie que moi de ressembler à une femme.
    
    — Tu es gentille. Mais n’oublie pas que je suis vierge de chez vierge pour tout ce qui concerne les trans. En fait question cul, mon personnage à qui je ressemble le plus, c’est Amélie la sœur de Liliane !
    
    — Tant mieux, j’aurais le plaisir de t’initier. Et puis si je me souviens bien de l’histoire, Amélie se révèle très vite être ...
    ... une sacrée petite coquine pour parler poliment.
    
    Ne t’inquiète pas, je serais très patiente et très indulgente avec toi.
    
    C’est à mon tour de marquer un long moment d’hésitation avant de répondre :
    
    — D’accord.
    
    J’ai lâché ce mot du bout des lèvres et j’ai l’impression de déjà le regretter. Mais qu’est ce qui m’a pris? Ce sont les dernières paroles de notre échange. La tension que je ressens m’empêche de continuer à parler.
    
    ANNALES m’a proposé de venir chez elle le week-end suivant.
    
    Je ne fais que penser à notre première rencontre durant toute la semaine. J’essaie de l’oublier en me concentrant sur mon travail, mais c’est peine perdue. Son visage me revient constamment devant les yeux, quand ce n’est que son visage!
    
    Oh bon sang, j’ai tellement peur de la décevoir. Pourquoi est-ce j’ai dis oui, on aurait pu continuer à discuter tranquillement assises derrière nos écrans.
    
    La semaine est enfin passée. Le vendredi soir, je décide de me raser les jambes et le torse, c’est la moindre des choses que je puisse faire pour lui plaire. Je n’ai pas encore choisi la tenue que je vais mettre. En fait, je n’ai même pas encore décidé si j’irai chez elle déjà travesti, ou si j’emporterai mes habits féminins afin de me changer chez elle. Ce serait beaucoup plus facile pour moi, mais je pense qu’ANNALES préfèrerait me voir arriver en femme.
    
    Que faire ?
    
    J’y pense toute la nuit et me décide enfin. J’irai en jupe, bas et talons aiguilles, mais je porterai un haut neutre. ...
«1234...»