1. Ashley - 47 Un tout vieux minou.


    Datte: 14/08/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Mia-michael

    ... je disais ! Mae me dit :
    
    β€” Viens m'aider à relever le plastique et toi, minou, lève-toi délicatement. On va mettre ce qui reste dans un seau et il le boira plus tard.
    
    Minou se lève, tandis qu'on replie la feuille de plastique qui contient un peu de pisse pour son petit déjeuner. Il a presque tout bu, le glouton. Comme il est quand même mouillé, Mae lui dit :
    
    β€” Va prendre une douche, cochon.
    
    Ça lui va mieux que minou ou pirate. Il fait ça vite et revient se coucher sur le lit. Mae me dit :
    
    β€” Suce-le.
    
    Je suce son vieux sexe mou qui a tout de même un goût de pisse, la mienne, heureusement. Mae va s'asseoir sur son visage. Oh, putain ! Elle va l'étouffer ! Non, elle a des grosses fesses, mais elle le laisse respirer par moment. En même temps, elle lui pince les tétons. Il bande ! Je le suce, tandis que Mae fait du trot sur son visage, tout en le pinçant. On joue comme ça un moment et il jouit. Oh, pas de quoi coller un timbre, mais il jouit. Après cet effort, il décède... Ou alors, il s'endort car je l'entends ronfler. Je vais près de Mae pour lui demander :
    
    β€” Je peux dormir près de toi ?
    
    β€” Oui...
    
    Ouf.
    
    ***
    
    Aïe !
    
    Le lendemain matin, je suis réveillée par une douleur dans le bas de la jambe. Il y a aussi une voix qui sort de mon bracelet de cheville qui dit "bureau". Je sors... le soleil est haut et il y a déjà des gens qui circulent. Je vais vite vers le bureau. Madame Jones m'attend dehors, elle me donne un grand sac noir en disant :
    
    β€” ...
    ... Toutes les merdes qui traînent.
    
    β€” Oui Madame.
    
    Et le petit déjeuner ? J'ai faim... Je vais vite boire à une petite fontaine. Il y a tellement de "merdes" que c'est encore moins fatigant de marcher à quatre pattes pour remplir le sac. Les gens qui passent font des photos... et puis, il y en a un qui me donne un coup de pied dans les fesses. En tournant la tête, je vois Valdès et son sourire d'androïde. À côté de lui, il y a Madame Jones... Je lui demande :
    
    β€” Bonjour Monsieur, vous venez me chercher ?
    
    C'est Madame Jones qui répond, mais pas à moi. Elle lui dit :
    
    β€” Tu vois, aucune éducation !
    
    Et puis, à moi :
    
    β€” Embrasse les chevilles de ton Maître.
    
    Mais c'est pas mon Maître ! Je les embrasse. Je n'ose plus rien dire et je reste comme ça, les fesses en l'air, la chatte au soleil. Elle lui demande :
    
    β€” Tu ne la prends pas maintenant ?
    
    β€” Pas trop envie. J'ai des choses à régler et je ne suis pas doué pour faire le baby-sitter !
    
    Ça la fait rire... comme si c'était drôle ! Il ajoute :
    
    β€” Je le prendrai ce soir ou demain, tu peux en faire quelque chose ?
    
    β€” Oui, il y a du boulot.
    
    Nouveau coup de pied dans les fesses, tandis qu'elle me dit :
    
    β€” Continue à travailler, toi !
    
    β€” Oui, Madame.
    
    Je recommence à remplir mon sac de détritus. C'est mon sauveur, ce Valdès ? Non, c'est un enculé de première classe !
    
    J'ai faim ! Je remplis et rapporte des sacs, jusqu'à ce que mon bracelet de cheville me dise "réfectoire". Je vais manger et recommence la ...