1. Déchéance et rédemption (18)


    Datte: 06/08/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: simson3

    Arrivée au pas de course à l’hôtel le lendemain matin, Catherine paraissait bouleversée devant les autres membres de son équipe:
    
    — Cette femme est folle, complètement folle ! s’exclama-t-elle à l’adresse de ses deux amies qui se trouvaient en compagnie d’Alexander. Folle, dangereuse et combien... attirante !
    
    — Vraiment à ce point ? demanda Sophie qui constatait comme les autres l’ambivalence de celle qui rentrait de sa première rencontre avec Hua Mai-Linh.
    
    — Tout à fait, confirma l’autre en reprenant son souffle. Elle a failli me tuer sur place. J’en ai pissé dans ma culotte.
    
    Elle ajouta, en empruntant un ton plus calme mais également sensuel et rêveur:
    
    — Cette dame m’a presque anéantie du regard et ses touchers étaient si... envoûtants !
    
    — Wô, tu parles presque comme si vous aviez fait... la chose, dit Sophie.
    
    — Non, mais il s’en fallut de peu. De très peu même. Elle m’a tellement fait mouiller !
    
    Levant les yeux au ciel, la fille compléta:
    
    — Oh yesss, ce regard, tellement perçant, cette expression du visage, si mystérieuse, ces doigts... des doigts tout à fait magiques !
    
    C’est ainsi que la belle blonde détailla devant son groupe d’amis la rencontre de la veille avec la Shanghaienne, l’accueil, l’entretien, l’agression, la fin de soirée.
    
    — Et Madame Hua semblait vraiment scotchée à mes pieds nus, compléta-t-elle. Elle les fixa longuement du regard dès que je me fus déchaussée à mon arrivée chez elle. Elle les a délicatement bichonnés au moment ...
    ... du bain, allant même jusqu’à les couvrir de baisers.
    
    — Tu lui as sûrement fait bonne impression alors, affirma Alexander. Je crois que tu as parcouru un énorme bout de chemin avec cette personne !
    
    — Je ne comprends pas, l’interrogea Catherine. Que veux-tu dire exactement ?
    
    — En Chine, on accorde beaucoup d’importance aux pieds, les considérant comme la partie la plus érotique du corps de la femme. A tel point que dans certains endroits, il est interdit de les regarder, même pendant un rapport sexuel, sous peine de prison.
    
    — Oh ! Tu veux dire que...
    
    — Hua Mai-Linh est vraiment lesbienne, oui. Tu sembles lui plaire énormément et elle te l’a bien laissé paraître, peut-être même à son insu.
    
    — Elle m’a dit souhaiter me revoir dès ce soir mais je ne sais pas trop si je devrais...
    
    L’homme l’interrompit et, s’approchant d’elle, lui remit un nouveau paquet emballé:
    
    — Voici ce que tu lui présenteras donc lors de ta prochaine visite.
    
    — Qu’est-ce que c’est ?
    
    — De la lingerie fine: petit slip rouge semi-transparent noué sur le côté, soutif assorti. Très sexy comme ensemble.
    
    — Je ne pourrai pas ! s’opposa Catherine. Elle va penser que je veux la piéger concernant son homosexualité et va de nouveau vouloir me tuer pour ça !
    
    — Je te fais confiance pour l’amadouer, Cathy, rétorqua l’homme qui semblait insister. Jusqu’à présent tu te tires très bien d’affaires.
    
    — Mais cette femme me fait peur, Alex ! Elle ne laisse rien paraître de ses émotions. Elle est ...
«1234»