1. Parcours d'une jeune novice (2)


    Datte: 04/08/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: chacha90

    Dans le précédent chapitre, je vous racontais ma première relation lesbienne avec Amanda, alors que j’étais encore une jeune femme à la vie sexuelle bien fade.
    
    ______
    
    Pourtant, aussi passionnante et passionnée qu’eût été cette relation entre Amanda et moi, elle ne tarde pas à prendre fin. Je comprends alors que mon amante n’a jamais recherché quelque chose de sérieux entre nous, mais simplement à s’amuser. Mes pauvres antécédents amoureux et sexuels ne m’ont pas habituée à ce genre de relation, et je vis très mal l’éloignement progressif de celle qui m’a initiée au lesbianisme. J’en viens même à me demander si cette "parenthèse homosexuelle" n’a pas été une erreur, et à regretter Fabien.
    
    Jusqu’au jour où je (re)rencontre Valérie*.
    
    Valérie est ma seconde expérience lesbienne et de loin la plus longue. Je ne saurais vous raconter notre rencontre, qui eut lieu sur le campus de l’Université bien des années plus tôt. Valérie, c’est une trentenaire rousse à qui j’ai adressé la parole un jour un peu par hasard, et que je recroise de temps à autre. Ce n’est pas vraiment une amie, plutôt une connaissance avec qui je n’ai, par ailleurs, jamais partagé le moindre verre. Mais la détresse affective conséquente à mes récentes séparations me pousse à lui proposer un rendez-vous lorsque je la re-rencontre par hasard au détour d’une ruelle.
    
    Au fil des semaines, nous nous rapprochons considérablement. Remarquant que je suis très sensible à sa beauté, je me pose alors cette ...
    ... question : suis-je réellement attirée par elle ou bien n’est-ce là encore qu’un symptôme de mon manque affectif du moment ? Tentant le tout pour le tout, je me décide, un soir, à lui envoyer ce simple message : "Tu me plais". Elle ne me répond pas. La nuit qui s’ensuit est longue et pénible, ponctuée d’un regret qui me donne la nausée.
    
    Néanmoins, au réveil, je découvre une réponse positive. Valérie se dit surprise, mais flattée. Elle m’avoue y avoir elle-même réfléchi, et me propose de la rejoindre chez elle pour en discuter. J’appréhende, car il me sera alors difficile de fuir si la conversation tourne au vinaigre. Heureusement, il se produit tout l’inverse : nous couchons ensemble durant une bonne partie de l’après-midi. Ma nouvelle partenaire est douce, attentive à mes moindres désirs. Ce n’est sûrement pas sa première relation homosexuelle.
    
    Ma relation avec Valérie est très différente de ce que j’ai entretenu avec Amanda. Il peut être difficile de savoir ce qu’une personne vous a "apporté" sexuellement parlant, et même si Amanda m’avait ouverte au lesbianisme, je dirais que cette seconde relation est le réel "point de bascule" de ma sexualité : j’y apprends le plaisir de fantasmer, et à briser mes tabous.
    
    Par exemple, nous avions déjà essayé le gode-ceinture avec Amanda, mais le résultat n’avait pas été très mémorable. Fortement déstabilisée par cet accessoire que je n’avais auparavant vu que dans certains films pornographiques, je m’étais crispée au moment de la ...
«12»