1. Marie retrouve son ex (3)


    Datte: 03/08/2022, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: luc_marie92

    Elle a mon aval. Elle peut me tromper avec mon consentement. Elle a le numéro de portable de son ex, des RTT à récupérer. Des lingeries sexy plus qu’il n’en faut. Et pendant deux semaines... elle ne me dit rien. Elle ne fait pas la moindre allusion... joue avec mes nerfs, ou bien ? Evidemment que j’ai envie de lui demander "comment va Jérôme, à propos ? Tu as des nouvelles ?..." D’un ton badin... Mais en profondeur, tu parles, je crève d’envie de savoir où ils en sont ! Et elle, pour s’amuser, par sadisme, si je comprends bien, fait celle qui aurait tout oublié... A moins qu’elle ne cède à ce petit Satan fameux, diable de procrastination qui dit tu appelleras demain, sachant plus ou moins, - ou fort bien -, qu’il trouvera demain dix nouvelles raisons de repousser à plus tard.
    
    Marie a peu de défauts, mais elle a souvent eu celui-là. Les féministes qui me liront penseront évidemment qu’elle est tout à fait libre d’agir à sa guise et à son rythme ! Qu’elle n’a pas de compte à me rendre ! D’autres, des maris, souligneront que je n’ai pas vraiment à me plaindre. Leurs femmes n’en font pas le dixième pour apaiser leurs lubies vicieuses... Tout cela est rigoureusement juste, inutile de tergiverser. Mais ce maudit désir de vouloir aller plus loin, de prolonger chaque fois par une étape nouvelle, c’est un de mes pires défauts. Autant l’avouer, c’est la nouveauté qui m’excite...
    
    Mais dans un cadre raisonnable, ce qui est déjà un paradoxe, peut-être même un contresens. J’aime ...
    ... que ma femme parle comme une grosse baiseuse, avec des mots précis, cochons... Mais en gardant une voix sensuelle. J’aime l’idée qu’elle s’autorise des envies d’ailleurs, avec ma bénédiction... Mais pas trop loin, voyez ! Dans les limites que je dessine dans ma tête. On est libéral, consentant, libertin même, mais dans le respect de certaines normes sanitaires, n’est-ce pas ! Ma femme dans un gang-bang ? Vous plaisantez, j’espère ! Salope, oui ! mais c’est quand même la mère de mes enfants ! Qui sont grands, laissons-les en paix.
    
    Je pense que bien des hommes sont comme moi. Même quand ils cèdent aux sirènes de la pluralité, au libertinage, ils escomptent quand même que la situation restera à peu près sous contrôle. Si l’on omet les risque-tout, les casse-cous, excités avant tout par une mise en danger frôlant le rail de sécurité.
    
    — Chéri, c’est décidé! Je pars vivre avec Jérôme ! Non seulement il baise mieux que toi, il tient plus longtemps... mais il n’a pas quinze kilos de trop, lui. En revanche, il a des stock options et roule en Mercédès !
    
    ... Non. Stop. On la refait.
    
    — Chéri, merci de me laisser prendre du bon temps avec ce bel homme mature, qui est OK pour me baiser, et plutôt très bien ! et qui n’en demande pas davantage ! Il est disponible pour jouer de temps en temps l’étalon viril, sympa, coquin, gentleman, qui pour autant ne cherchera pas à te bousculer de ton petit trône de mari, conciliant et vicieux... mais à temps partiel !
    
    ... C’est bon ! On la ...
«1234»