1. C'est donc cela le naturisme (4)


    Datte: 03/08/2022, Catégories: Gay Auteur: Etrenu

    4- Intercalation.
    
    Amusé autant qu’excité, je reste allongé sur le dos dix petites minutes à attendre que mon érection s’apaise. Peine perdue. Je viens quand même de sucer un mec et d’en branler un autre qui m’a caressé en tous sens. Alors ma gaule, elle n’est pas près de s’en aller ! A part peut-être l’eau froide…
    
    Je regarde autour de moi. Mon petit couple jette des regards furtifs sur mon sexe érigé. Ils sont dans le même état à se bécoter et se caresser gentiment. Ils en sont presqu’attendrissants. Les regards des autres mecs sont aussi dirigés vers moi. Je commence à croire que je n’ai que l’embarras du choix. Brusquement je me décide. Je me relève, retire casquette et lunettes et me dirige vers l’eau, la queue bien tendue. Tournant la tête vers mon petit couple et les voyant toujours dans le même état érectile, je fais un crochet pour aller les saluer. En bon exhibitionniste je me campe devant eux et leur demande :
    
    — Vous qui avez l’habitude, comment fait-on ici pour débander ?
    
    Ils rigolent, me montrent qu’ils apprécient la vision de mon sexe bandé.
    
    — Tu es un chaud, toi ! le petit noiraud tout à l’heure, le beau gosse maintenant. Ce n’est que son sperme qu’on voit accroché dans tes poils ou bien les deux vôtres ?
    
    — Si j’avais joui, je pense que j’arriverais à débander !
    
    Le dominé éclate de rire. Il déclare en se marrant :
    
    — En général ce qui stresse les mecs c’est de réussir à bander. Avec toi c’est l’inverse !
    
    Je me rends à son argument en ...
    ... rigolant de bon cœur. C’est vrai que je ne suis pas près de débander, surtout devant leurs beaux membres à eux, bien érigés.
    
    — Tu n’as que deux solutions : aller nager, mais ce n’est que provisoire, ou te farcir un mec quelque part sur cette plage. Ajoute-t-il.
    
    — C’est bien ce que je pensais… Dis-je en tournant les talons pour aller vers l’eau.
    
    Entre temps le tas de muscles et un autre mec avancent vers l’endroit où je me dirige. Vont-ils me bloquer ? Nous nous retrouvons les uns en face des autres. Si je bande à bloc, les deux autres ont aussi la verge gonflée, sans toutefois être rigide.
    
    — Belle bête ! Fait l’un en désignant ma queue.
    
    — On dirait que tu t’es bien amusé tout à l’heure ! Fait l’autre.
    
    — Certes ! Réponds-je en passant entre eux pour me jeter dans l’eau. Malgré la sensation de froid, avec deux excités derrière moi, je plonge immédiatement. Et je découvre que c’est un peu douloureux de percuter l’eau avec une verge bandée…
    
    Je nage tranquillement vers le large. Comme prévu ma verge s’apaise lentement. J’ai un moment cru que j’étais bloqué en position érection ! Cette fois je ne m’éloigne pas trop, préférant rester du côté de ma crique en nageant pour contourner le piton rocheux. Arrivé à son extrémité, je me retourne pour constater que personne ne me voit plus. Je suis tranquille. Je pourrais en profiter pour m’offrir une petite branlette. C’est tentant, même si on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait.
    
    Je vois un rocher assez plat qui ...
«1234...14»