1. Des vacances chez mon frère... (3)


    Datte: 02/08/2022, Catégories: Hétéro Auteur: tatamix1972

    Autant dire que je me demande encore comment je ne me suis pas entaillé la main en ouvrant les huîtres, étant donné que mon esprit était complètement ailleurs. Ces seins menus et fermes, cette petite chatte blonde, ce sourire malicieux, ces yeux enjôleurs... toutes mes pensées me ramenaient systématiquement à ma jeune nièce, à la fille aînée de mon propre frère.
    
    Je savais que je devais arrêter tout ce cirque avant qu’il ne soit trop tard, avant que je franchisse un point de non-retour... si bien sûr ce n’était pas déjà fait ?! Oui, j’étais complètement conscient du fait que j’étais vraiment en train de déconner grave, de mettre en jeu mon couple, ma famille, ma relation avec mon propre frère même si cela n’avait jamais été le grand amour fraternel entre nous.
    
    Pour retrouver un peu de sérénité, je décide après le repas de midi, de passer l’après-midi avec mes trois enfants et ma plus jeune nièce dans la piscine, à jouer avec eux. Clara, quant à elle, est restée un moment avec nous, en profitant d’ailleurs pour se coller à plusieurs reprises contre moi... puis elle est allée vaquer à d’autres occupations devant mon refus de céder à ses provocations.
    
    Néanmoins, même si je joue avec les quatre autres enfants, je me demande ce que peut bien faire Clara en ce moment, si elle pense à moi autant que moi à elle... si elle est en train de se caresser et de se faire jouir en rêvant à son oncle ?! J’en arrive même au point de lui en vouloir de n’être pas restée avec moi dans la ...
    ... piscine tellement elle m’obsède...
    
    Au moment du goûter, Amandine propose à l’assemblée présente de venir faire quelques courses sur la marina... et, à mon grand soulagement, les quatre enfants ont envie d’aller avec elle. Tellement persuadé que Julie va se joindre à eux et mon frère n’étant pas là, je me dis que je vais être tranquille avec ma nièce pendant au moins deux heures. Même si je me retiens de montrer le moindre signe, mon excitation est à son comble...
    
    Seulement, la douche froide arrive très vite ! Alors que les gamins sont en train de s’installer dans la voiture, je comprends que Julie n’est pas du voyage...
    
    — Manu, viens voir avec moi puisque tu restes ici ! J’ai deux mots à te dire...
    
    — Ah !? Tu ne vas pas avec eux !?
    
    — Non... j’ai beaucoup plus important à faire.
    
    Un peu inquiet de la tournure des événements, je suis ma belle-sœur dans la maison alors que notre Scénic démarre avec mon fils aîné au volant. À peine entrés dans la cuisine, ce que je craignais arrive...
    
    — Mais putain, espèce de fumier, tu veux baiser ma fille ?!
    
    — Non... je...
    
    — Tu crois que je ne t’ai pas vu ce matin, à peloter les nichons de ma gamine !? Et elle qui se balade la chatte à l’air pour t’exciter... tu crois que je ne l’ai pas vu aussi ?! Pauvre connard, elle a dix-huit ans à peine et toi bientôt 50... c’est comme si moi je demandais à Mathis de me baiser !
    
    — Il n’a pas encore dix-sept ans...
    
    — Et elle, à peine dix-huit !
    
    Julie s’était rapprochée de ...
«123»