1. Leila , moi et notre mentor (7)


    Datte: 22/07/2022, Catégories: Gay Auteur: steve1993

    J’étais seul, nu, face au miroir, dans la salle de bain de cet homme qui avait envie de mes petites fesses. Il avait eu le cul de Leila, maintenant, il voulait le mien.
    
    J’avais peur, mon corps frissonnait, mais j’avais envie de lui faire plaisir, de lui appartenir.
    
    Malgré ça, j’étais rassuré par sa douceur et par la présence protectrice que m’inspiraient son âge et son imposante stature. Je commençais à prendre goût à son odeur, et je raffolais déjà de sa grosse sucette.
    
    Son entrée dans la salle de bain me sortit de ma torpeur. Il apparut nu, derrière moi dans le reflet du miroir, une longue cigarette roulée au coin des lèvres. Il se colla dans mon dos et me mit la clope dans la bouche. La chaleur de son corps contre moi, mes fesses collées à ses grosses cuisses poilues, ses mains sur moi, partout sur ma peau, caressant mes tetons, mon ventre et son sexe encore mou dans le creux de mon dos finirent de me faire fondre. Il m’embrassait dans le cou, il était si doux.
    
    Il se recula et s’agenouilla derrière moi. J’avais toujours la cigarette dans une main et l’autre posée sur le bord du lavabo. Instinctivement et pour lui plaire, allez, disons-le : pour l’allumer un peu, je me cambrai pour mieux lui exposer l’objet de son désir.
    
    Il enveloppa mes fesses de ses grandes mains et, doucement, les écarta.
    
    — On voit que ton petit cul est vierge mon chéri, il est bien serré, dit-il en passant un doigt dessus. Mais il est un peu poilu. Tu veux que je te rase ? Ce sera plus ...
    ... agréable, tu verras.
    
    Qui ne dit mot consent. J’étais rouge comme une tomate de ce diagnostic sur mon anus, alors, je baissai les yeux pour fuir mon regard dans le miroir, et tirai une énorme bouffée sur le pétard pour ajouter au brouillard.
    
    — Viens ! mets-toi à quatre pattes dans la baignoire et relève les fesses. Je vais te faire tout beau !!
    
    Je pris la position, en écartant au maximum les jambes malgré l’étroitesse de la cuvette. Il prit le rasoir et.......... la poire dans le placard, et fit couler de l’eau chaude sur mes fesses, puis savonna celles-ci, les caressant des deux mains, sans oublier mon petit trou, du bout de ses doigts. C’était très agréable, même si la position était inconfortable et un peu avilissante. Je bandais comme jamais !!!!!
    
    Consciencieusement, il me rasa les fesses, l’anus, puis me fit asseoir sur le rebord et me rasa les couilles.
    
    Tu aimes ça petit cochon, dit-il en voyant mon sexe collé à mon ventre. Il passa ses doigts dans les poils de mon pubis et ajouta.
    
    — Là aussi, je vais raser, ce sera plus doux et plus joli.
    
    —........ Euh...... mais que va dire Leila quand elle va voir ça ?
    
    — On lui dira que c’est moi qui t’ai demandé. Que c’est pour me faire plaisir. T’inquiète, ça va l’exciter ta choupette. T’as vu comment elle aime te voir sucer mon zob ? T’as de la chance, c’est une chaude et avec elle tu pourras faire plein de sexe.
    
    Ses arguments étant sans appel, je le laissai faire.
    
    — Tiens ton zob pendant que je rase, ...
«1234»