1. Une chaude soirée d'été


    Datte: 22/06/2022, Catégories: fh, fbi, hépilé, fépilée, piscine, amour, cérébral, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme caresses, Oral pénétratio, couple, Auteur: Reveur73

    Rappel des épisodes précédents : «Un matin d’automne », «La renaissance d’Élise », «Élise renaît pour elle, et les siens » et «Des sensations bizarres »
    
    Un matin d’automne :
    
    La renaissance d’Élise :
    
    Élise renaît pour elle, et les siens :
    
    Élise D. Tente de s’expliquer auprès de son mari. Trop tard, il la quitte, lassé de trop de distance et d’indifférence. D’un tempérament dur, retenant ses échecs comme des leçons de vies, elle s’engage dans un changement profond de sa vie. Ce sera dur, sans doute long, mais elle veut se faire aider.
    
    Des sensations bizarres :
    
    — Oups ! Que je suis maladroite ! Ne bouge pas… je vais nettoyer ça…
    
    Aussitôt dit, aussitôt fait, je me penche sur son entrejambe en le regardant fixement dans les yeux, un sourire gourmand sur les lèvres. Ma langue vient goûter cette crème sucrée tombée fortuitement à cet endroit.
    
    Je commence par retirer toute la mousse sucrée éparpillée sur son ventre. Je lèche doucement à la manière d’une chatte qui fait sa propre toilette… mes lèvres embrassent sa peau, ma langue masse cette étoffe satinée en appuyant fortement pour retirer toute trace sucrée. Le goût sauvage de sa peau mélangé à ce sucre est excitant au possible. Sentir son ventre se raidir sous les caresses de ma langue et de mes lèvres éveille en moi une envie merveilleuse de lui faire l’amour, de lui procurer du plaisir. Je veux le faire jouir.
    
    Ma bouche se rapproche doucement de son sexe, qui se remet tout doucement de l’effet de ...
    ... surprise. Il commence à prendre fière allure, mais je le veux dans ma bouche pour le sentir gonfler sur ma langue. Comme il est bon, comme il est doux. Je l’aspire lentement, refermant mes lèvres sur son gland. Je chatouille son frein avec le bout de ma langue. Pierre me regarde fixement, il ne bouge pas. Ses bras le long de son corps restent immobiles.
    
    Je m’agenouille devant mon amant. Oui, Pierre est mon mari, mais c’est aussi mon amant, l’homme de ma vie, mon étoile. Avec lui, je me sens libre, heureuse, jamais contrainte. J’espère qu’il en est de même pour lui ? Alors, lui offrir mon amour est un cadeau que je lui fais, c’est un cadeau que je me fais, car je veux partager cela avec lui.
    
    Son membre se redresse sous les câlins de ma langue. Il a fermé les yeux pour profiter de mes soins, pour rêver à ce qu’il veut, pourvu qu’il soit bien. Mes mains glissent le long de ses jambes musclées et bronzées, sa peau frémit sous mes attouchements légers.
    
    Je sais me faire chatte pour l’exciter. Je cambre mes reins pour dessiner mes fesses en reliefs sur l’horizon. Pendant plusieurs minutes, je le cajole et aspire profondément son sexe… J’aime le sucer, son goût est doux, sa peau est légèrement sucrée, son sexe doré par le soleil est magnifique, trapu, pas long juste comme il faut, mais qu’est-ce qu’il est bon !
    
    Je le sens se tendre, je sais que je fais monter la pression. Ses fesses se durcissent et se soulèvent de son assise pour me signifier l’augmentation de son ...
«1234...7»