1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1483)


    Datte: 21/06/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MAITREDOMINO

    Camélia au Château - Devenue chienne Maera - (suite de l'épisode N°1479) -
    
    - … Si tu désobéis tu seras sanctionnée, dit-il d'un ton autoritaire et calme, tout en me regardant de ses yeux bridés…
    
    Je restais ainsi immobile et silencieuse, en me demandant ce qu'il voulait bien dire par le jeu du Mikado ? Jeu qui m'était encore méconnu jusqu'à maintenant à part celui que je jouai enfant avec les petites baguettes de couleur. Je n'eus pas le temps de réfléchir bien longtemps car je sentis le contact de sa main baladeuse et charnue me caresser tout d'abord la croupe avec gourmandise. Puis il continua jusqu’à la raie de cul pour descendre à mon anus d'une main possessive et très dominante dans le geste clair d’une prise de possession assurée. Le chinois prit alors un lubrifiant qu'il étala sur mon trou du cul de salope en introduisant aussi un de ses gros doigts lubrifié et épais qu’il faisait aller et venir afin de me dilater le cul. Le contact était froid mais il se réchauffa très vite par ses va-et-vient d’un doigt fort inquisiteur. Ensuite, il lubrifia aussi différents objets dont je ne savais pas lesquels ils s’agissaient, comme j'étais positionnée le dos à lui. C'est alors que je sentis le contact de ce que je suppose être une première baguette au bout arrondi rentrant dans mon fondement anal et très en profondeur, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que quelques centimètres resté à l’extérieur de mon cul, à la sortie de mon anus. Le Dominant renouvela l'opération, une par ...
    ... une baguette à la fois, jusqu’à avoir maintenant une bonne douzaine de baguettes chinoises de Mikado dans mon cul dilaté… Mais pour le moment, il ne faisait pas manœuvrer l’ensemble qui restait juste bien planté dans mon fondement…
    
    L’asiatique s'arrêta un long moment afin de savourer du regard connaisseur son insolite ‘bouquet’ où les baguettes au bout arrondi étaient comme des tiges et mon cul comme un pot de fleurs !... Puis il se saisit d'autres objets et se mit face à moi. Je gardais la tête baissée, puis il se saisit de mes deux seins et il les joint entre eux avec deux baguettes et un large élastique les enserrant afin de bien les maintenir comprimés l’un à l’autre. Puis il ajusta sur chacun de mes deux tétons déjà très serrés, une baguette maintenue par un autre élastique plus petit… Une douleur subite envahit mes seins et tétons mais paradoxalement je ressentis aussi de l'excitation avec ma chatte qui s'humidifiait grandement, mon bas-ventre ne restant pas insensible à ce traitement... Le chinois se recula de nouveau un long moment comme pour observer attentivement le spectacle et son œuvre d'art. Ensuite il vint se placer derrière moi. Il me caressa encore le cul allant jusqu’à fouiller ma chatte, me branlant longtemps au passage mon clito érigé et mes lèvres intimes gorgées d’excitation. Il en profita aussi pour me doigter avec perversité et sans ménagement, faisant aller et venir son doigt épais à vive allure dans mon vagin trempé et réactif avec l’abondante ...
«1234»