1. Les révélations d'Alyssa (7)


    Datte: 20/06/2022, Catégories: Transexuels Auteur: Pattie

    Dans le chapitre précédent, Lise m’avait emmenée dans un club libertin, et entraînée dans un strip-tease improvisé à la barre de pole dance. Après avoir chauffé à blanc les ardeurs sexuelles de l’assistance, l’ambiance avait tourné au gang bang. Je me trouvai désormais accroupie sur la scène de pole dance, mon petit sexe pendant entre mes cuisses et le sexe érigé d’Arnaud dans la bouche, pour une fellation gourmande. J’appréciai en gourmet le goût du liquide séminal d’Arnaud où je détectai une pointe douce-amère de camomille, puis une plus intense de jasmin pour finir par une saveur boisée de cèdre. Beau bouquet qui me confirma aussitôt la pertinence de mon choix de partenaire d’un soir. Je vis ma copine Lise du coin de l’œil, à genoux en train de lécher avec délice le gland de Samuel enserrant avec sa main délicate et si gracieuse le gros mastard de son partenaire. Mon petit cœur amoureux battit plus fort de voir Lise déjà vibrante et soumise aux désirs de son partenaire d’un soir.
    
    Lise se releva et appuya ses mains contre la barre de pole dance pointant ses fesses arrière pour offrir son cul à Samuel. Ce dernier s’assit entre ses jambes écartées pour lécher goulûment sa petite vulve déjà ruisselante de cyprine. Elle était belle et sensuelle et je voulus l’embrasser sur-le-champ pour lui témoigner de toute mon affection passionnée. Aussi, je me remis debout à mon tour et me positionnai une main en appui sur la barre de pole dance, face à Lise creusant les reins et ...
    ... écartant mes fesses de l’autre pour proposer ma petite chatte de travesti déjà très excitée à Arnaud. Je rapprochai mes lèvres de celle de Lise et lui volai un doux baiser, puis nos lèvres se rejoignirent sensuellement, nos langues s’entrelacèrent éperdument. Arnaud s’approcha derrière moi, son désir attisé par notre baiser quasi lesbien et il ne put retenir une remarque salace.
    
    — Deux petites salopes insatiables et lubriques amoureuses l’une de l’autre ! Quel tableau, je rêve !... Toi ma petite lopette aguicheuse tu vas vite comprendre ce que c’est qu’un vrai mâle !
    
    Il vint titiller mon petit œillet brun avec sa langue, l’enduisit copieusement de salive et introduisit un doigt puis deux dans mon puits d’amour pour bien ouvrir et lubrifier mon anus. Après avoir rapidement enfilé un préservatif, il présenta son gros gland sur mon petit trou qui céda sans trop de résistance, tellement il était avide d’être défloré. Il me pénétra lentement et mon sphincter se distendit progressivement, provoquant une douleur assez forte. Il passa une main sous mon ventre, comprenant son intention, je me cambrai un peu plus, enfonçant du même coup un peu plus son sexe en moi, m’arrachant un cri d’extase et de douleur mêlée et lui donnai accès à ma petite bite qu’il commença à branler. Cependant, je réalisai mon inconscience, car Arnaud possédait un membre impressionnant, long et très gros, un vrai pieu capable de casser la plupart des petits culs.
    
    Sa taille devait dissuader bon nombre de ...
«1234...7»