1. Sarah et son frère soumis à une mère abusive (8)


    Datte: 18/06/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Elisa M

    Lucas ne tarde pas à sortir de son placard, le sexe plus dressé que jamais. J’ai suffisamment appris à connaître mon frère ces derniers jours pour me douter qu’il ne renoncera pas à me baiser malgré ce qui vient de se passer, et même que la violence de la scène l’a probablement excité !
    
    — Ça va ? me demande-t-il quand même, sans que je parvienne à déterminer s’il s’agit d’une inquiétude sincère ou d’une question dictée par les circonstances.
    
    — Je crois que ça va... réponds-je d’une petite voix, pas très convaincue moi-même.
    
    Il semble visiblement soulagé.
    
    — Ouf, j’ai eu peur qu’il t’ait fait mal et que tu ne veuilles plus... enfin tu vois quoi !
    
    Je vois très bien, oui. En fait tout ce qui inquiète mon frère, c’est que je puisse avoir mal au point de ne plus pouvoir coucher avec lui !
    
    Quelle sympathique attention fraternelle...
    
    Lucas me dévore des yeux, à tel point que je réalise tout à coup que je suis nue. Avec tout ça, je l’aurais presque oublié !
    
    — Tu es belle Sarah… me dit-il.
    
    Comme c’est mignon ! Cela ressemblerait presque à une parole sympa et innocente d’un petit frère, si ce n’est que son regard est pointé sur mes seins, qui semblent le fasciner.
    
    — Tu peux toucher… tout ce que tu veux, lui rappelé-je.
    
    Ses yeux pétillent, c’est à peine si la bave ne lui coule pas des lèvres. Il paraît constamment hésiter, comme s’il se demandait s’il n’était pas en train de rêver. Il semble pourtant bientôt décider que non, puisqu’il tend les mains dans ...
    ... ma direction et qu’il attrape ma poitrine endolorie par le cruel malaxage de Monsieur Lanfourne.
    
    — Hmmm, elle est douce, elle est grosse… soupire-t-il de plaisir.
    
    — Tu aimes ?
    
    — Oh oui, beaucoup !
    
    Ma question est un peu bête, si j’en crois la bosse qui déforme son caleçon. Je pose doucement ma main sur sa queue tendue, que je devine à travers le vêtement, ce qui le fait sursauter.
    
    — Chuuut, tout va bien… susurré-je à mon frère.
    
    — Oh Sarah… laisse-t-il échapper pour toute réponse, tout en caressant mes seins de plus belle.
    
    Il fait courir ses mains sur les mamelons, puis il agace de temps en temps les tétons du bout des doigts, ce qui contribue à les rendre tout durs et tendus. J’aimerais tellement qu’il les prenne dans sa bouche !
    
    Je fais descendre son caleçon à ses pieds, puis je m’empare de sa verge que je masturbe lentement. Il soupire d’aise, il semble apprécier de se laisser guider. Très bien, cela me convient.
    
    Je lui indique alors de s’asseoir à côté de moi, ce qu’il fait sans un mot. Tandis que je continue de le branler, je pose mon autre main derrière sa nuque et je l’attire doucement vers mes seins. Il comprend vite le message et il commence à me les suçoter tendrement.
    
    — Oh oui Lucas, tète ta sœur... j’adore ça !
    
    Il ne me répond que par un gémissement de plaisir, tandis que ses deux mains sont toujours posées sur ma lourde poitrine, qu’il malaxe tranquillement. Il semble énormément apprécier mes seins, ce qui me convient très bien : ...
«1234...»