1. Monique Ch. 03


    Datte: 15/06/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    Traduction d'un texte de « Kayce 69 »
    
    **********
    
    J'arrivai chez moi vers dix-huit heures. J'ouvris la porte d'entrée et j'appelai Monique. Des gémissements vinrent du salon. J'ouvris la porte, étonné. Et je vis ma femme attachée sur la table à manger, étendue de tous son long, les bras au-dessus de la tête et les jambes attachées.
    
    Elle avait un demi-concombre fourré dans la bouche et l'autre moitié enfoncé dans sa chatte que les bâtards avaient rasée. Elle était couverte de sperme gluant et de petites griffures sur les cuisses, les seins et sa chatte. Elle avait un message griffonné sur le ventre : « Si elle ne veut pas nous faire jouir, c'est nous qui allons la faire jouir ».
    
    je déliai délicatement Monique qui sanglota dans mes bras :
    
    - C'étaient les hommes du cinéma. Ils sont entrés et m'ont attrapée. J'ai combattu, mais ils étaient trop nombreux. Ils m'ont baisée tout l'après-midi. Ils m'ont attaché au lit et se sont amusés avec moi jusqu'à ce que je sois folle d'excitation et que je les laisse faire tout ce qu'ils voulaient. Je leur ai aussi fait tout ce qu'ils voulaient, je ne pouvais pas m'en empêcher et ils m'ont même regardée me masturber.
    
    *****
    
    Je ris intérieurement en entendant mon mari dire :
    
    - Merde, j'ai oublié qu'ils avaient eu ton sac à main et tes clés. Je vais faire changer les serrures.
    
    Il me soulève et m'aide à aller à la salle de bain où il peut soigner mes poignets et chevilles douloureux. Puis il essuie le sperme sur mon ...
    ... corps. Quand il me regarde, je lui souris.
    
    Je le regarde et pense : « C'est ça, soit gentil avec moi, eux ne l'étaient pas »
    
    J'espère qu'il ne remarquera pas que je suis en train de mouiller en pensant à la baise que les quatre gars m'ont donnée.
    
    Mon Dieu, quelle journée!
    
    ******
    
    Alors que je rangeais des serviettes, je me regardais dans le grand miroir de la salle de bain. Je portais des petites sandales blanches, un short rouge et un petit haut court. Je trouvais que mes seins étaient fermes sans soutien-gorge. J'étais sexy, mes cheveux fraîchement lavés rebondissant sur mes épaules. Je suis descendu au salon puis je me suis dirigée vers la cuisine. J'aurais du être alerté par une odeur de cigarette froide, mais non.
    
    J'ai ouvert la porte de la cuisine et je suis resté figée. Un homme assis à la table m'a dit :
    
    - Bonjour, il semble que tu aies manqué notre rendez-vous du vendredi. Donc nous te rendons visite.
    
    Je me suis retournée pour m'enfuir, mais un autre homme s'est déplacé entre la porte et moi, puis il m'a saisie par-derrière. J'ai frissonné en sentant ses mains sur mes bras, un étrange sentiment envahissant mon corps. Mais je devais me battre.
    
    J'ai giflé l'homme puis je lui ai griffé le visage jusqu'à ce que d'autres mains s'emparent des miennes et m'immobilisent. Je me suis retournée vers celui qui semblait être le chef.
    
    Je lui ai crié de sortir de chez moi, mais il a juste souri et il m'a dit :
    
    - A genoux salope, c'est là ta place.
    
    On ...
«1234...8»