1. Live and let die (8)


    Datte: 12/06/2022, Catégories: Transexuels Auteur: Mlle_Helened

    Franck resta interdit.
    
    — Pourquoi Anne serait plus compétente que oui ? demanda Franck qui ne comprenait plus rien. En quoi le fait de m’habiller en femme, va changer quelque chose à mes compétences ?
    
    La colère pointait dans sa voix.
    
    — Si je te dis S.P.A., ça t’évoque quoi ?
    
    Encore une fois, Franck fut bouche bée. François arborait un petit sourire qui montrait qu’il était content de son effet. Ce qui enragea un peu plus le jeune homme.
    
    — Rien à voir avec les chiens et les chats, reprit François. S.P.A. pour Sexe, Pouvoir et Argent. J’espère que tu ne vis pas dans le monde des Bisounours et que tu n’imagines pas que tout le monde il est beau et il est gentil. Le monde des affaires, et encore plus le nôtre, est régi par ces trois lettres. Oh bien sûr, c’est de façon sournoise. Mais c’est comme ça. Est-ce que tu as remarqué comment Elizabeth est habillée lorsqu’elle part en rendez-vous ? Je pense que oui. Et que ses tenues devaient te faire un certain effet, n’est-ce pas ?
    
    Franck baissa la tête, penaud. Car combien de fois, il avait voulu baiser sa patronne. Certes, c’était arrivé, mais elle avait mené la danse. Et apprendre par la suite qu’elle était un trans l’avait dégoûté.
    
    — Nous, les femmes, intervint Mélody, subissons les pires injustices. A travail égal, on est moins bien payée que les hommes. Et j’en passe. Mais on a un avantage, une véritable arme de destruction massive, c’est l’emprise que l’on a sur les hommes. Une jupe courte, un décolleté ...
    ... plongeant et on fait ce qu’on veut de vous.
    
    — Mais il y a bien des hommes hauts placés.
    
    — C’est vrai, concéda François. Tu remarqueras que ces postes occupés par les hommes le sont très rarement par des femmes. Mais à poste égal homme – femme, les femmes arrivent souvent bien plus vite à leurs fins. Toutefois, notre orgueil de mâle les empêche quand même d’aller trop hauts.
    
    — Mais je ne suis pas une femme ! martela Franck
    
    — Ce n’est pas ce qu’il y a entre tes jambes qui fait de toi un homme ou une femme, dit Elizabeth.
    
    — Pourtant tu l’as enlevé, ce truc entre les jambes, cracha Franck
    
    — C’est vrai, admit Elizabeth. Tout simplement parce que ça ne me servait à rien. Si j’étais active, je l’aurais gardé. Mais je suis passive. On ne te demande pas de passer sur le billard pour changer de sexe complètement. Tu le feras si tu en as envie. On veut juste que tu sois une femme en apparence. Parce qu’en étant femme tu obtiendras bien plus qu’en restant homme. Les quelques jours que l’on a passé à Barcelone m’ont prouvée que tu étais très féminine et que faisais parfaitement illusion. Avec un traitement hormonal et des implants, qui pourras dire que tu es un homme en réalité.
    
    — Je confirme, dit Mélody.
    
    — Mais je ne peux pas vivre définitivement en femme ! insista Franck. Que vont dire ma famille, mes amis ? Et si je veux me marier, avoir des enfants ?
    
    — Tu as des amis ? railla Elizabeth.
    
    Le coup était bas. Elizabeth n’avait pas l’habitude de prendre des gants. ...
«1234»