1. Seconds Pas Vers Le Naturisme


    Datte: 02/06/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bycharles314

    Le lendemain, j'ai une hésitation,
    
    - Aujourd'hui on pourrait changer notre fusil d'épaule, et aller visiter la Citadelle?
    
    - Si tu veux , répond Marie-Cécile avec indifférence, mais nous avons rendez-vous avec le type de la plage, non? C'est un peu grossier de ne pas y aller, tu ne crois pas?
    
    - Hum, tu as raison, dis-je mi- inquiet, mi excité.
    
    Trois quart d'heure plus tard, nous marchons sur le sable fin vers l'extrémité de la plage. Marie-Cécile porte un très joli tanga rouge que masque à peine un paréo vert pale noué sur sa grosse poitrine qui oscille lourdement au rythme de ses pas. Effet garanti comme j'ai pu le constater avec un poil de gêne en passant devant la paillotte. Le patron avait les yeux exorbités.
    
    Je l'ai fait remarquer à ma femme qui m'a répondu en bougonnant.
    
    - Faudrait savoir ce que tu veux. Hier tu étais tout content que je me mette à poil! Et je reconnais que si j'étais réticente, avant, maintenant cela ne me gène plus. Enfin tant qu'on est sur une plage nudiste.
    
    Je grommelle quelque chose et dois reconnaitre qu'elle n'a pas tort. Le problème c'est que ça m'excite de savoir que les autres la désirent, mais je voudrais contrôler tout ça.
    
    Ah, je vois que le bateau est ancré au même endroit qu'hier et sur la plage, Paul semble nous attendre. Ouf, il n'est pas à poil et porte un maillot de bain bermuda, Vilebrequin évidement, à motif de coquillages, et un t-shirt un peu fatigué de la course de l'EDHEC.
    
    - Bonjour, nous lance-t-il ...
    ... jovialement, en louchant sur les énormes melons de mon épouse qui sont bien visibles sous le paréo. Je me demandais si vous alliez venir..
    
    - Bonjour, répond aimablement ma femme qui ne semble pas s'apercevoir de son regard appuyé, vous nous attendiez depuis longtemps?
    
    - Non ne vous faites pas de bile, vous êtes parfaitement à l'heure et c'est le moment idéal pour aller faire de l'apnée. Il ne fait pas encore trop chaud, pas un pet de vent et l'eau est cristal claire! Et puis, cela me fait plaisir de faire découvrir cet endroit. J'y allais souvent avec ma femme dans le temps dit-il d'un ton triste.
    
    - Oh, elle est morte? demande Marie-Cécile naïvement.
    
    - Morte? Ah, non, elle est partie avec un autre, Enfin bon, je ne vais pas vous barber avec mes histoires!
    
    Marie-Cécile le regarde avec compassion puis s'inquiète
    
    - Ce n'est pas trop loin? J'ai peur d'avoir le mal de mer.
    
    - D'abord c'est à vingt minutes maximum et puis par ce temps, impossible d'être malade, répond Paul avec un gros rire. Mais rassurez-vous, au cas où, je vais vous donner un remède infaillible quand nous serons à bord. En attendant, donnez moi votre gros sac et comme je ne veux pas amener le bateau plus près, il faut se mouiller un peu au dessus de la taille pour embarquer. Venez donc.
    
    Nous avançons dans l'eau qui me paraît un peu fraîche, mais l'arrière du bateau est à une vingtaine de mètres et lorsque nous parvenons à l'échelle, l'eau nous arrive à peine aux épaules.
    
    - Allez, grimpez, ...
«1234...7»