1. Vacances, Maman hollandaise et Camping (3)


    Datte: 16/05/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: peaceme91

    Vacances, Maman hollandaise et Camping (3)
    
    Clémence consultait ses mails professionnels quand on frappa à sa porte.
    
    — Clémence, très chère, je t’offre un café ? J’ai besoin de prendre une petite pause.
    
    Un parfum suave a empli le bureau de la jeune cadre, une fragrance de rose, de féminité et de gourmandise… Troublée, Clémence releva sa frange de son ordinateur. Sur le pas de sa porte se trouvait une jeune trentenaire portant des collants noirs, une magnifique jupe crayon et un petit chemisier blanc, laissant presque deviner une lingerie noire en dessous. Clémence rougit en se rendant compte qu’elle fixait sa collègue avec un peu trop d’insistance.
    
    Cela ne sembla pas déranger Anissa, qui lui adressait son sourire Colgate le plus radieux sous ses yeux de biche. Inconsciemment, Clémence détourna les yeux timidement et nerveusement se remit une mèche rebelle en place.
    
    — J’arrive ma belle, je ne dirais pas non à un petit latte à la vanille…
    
    Les deux femmes étaient debout près de la rambarde, épaule contre épaule pour se protéger du vent, un café dans les mains. Anissa de ses petites mains manucurées dotées d’un petit vernis rose délicat sortit un paquet de cigarettes, en proposa une à Clémence qui refusa, n’étant pas fumeuse. Anissa porta sa cigarette délicatement et sensuellement à sa bouche. Sa collègue en fut troublée et captivée et s’attarda sur les lèvres rosées de sa jeune aînée. Un trouble monta en elle, depuis quand trouvait-elle cela sexy et une femme ...
    ... qui fume désirable ?
    
    Anissa tira quelques bouffées âcres et libéra un flot de fumée. En une fraction de seconde, l’esprit de Clémence fit le lien entre la fumée et les vapeurs que dégageait une douche chaude, ses jambes se croisèrent et de nouveau le visage de Famke Van Agt s’imposa.
    
    Le cunnilingus sur le transat n’avait été qu’un avant-goût des ébats saphiques siciliens entre la jeune Française et la mère de famille hollandaise. Une porte de plaisir avait été ouverte et aucune des deux actrices ne voulait la refermer. Dès le lendemain soir, Clémence et Famke avaient convenu de remettre le couvert. Le plan était simple, se retrouver au milieu de la nuit dans l’une des immenses douches communes du camping, une fois que Clémence aurait accompli son traditionnel gage nocturne de beuverie…
    
    En sous-vêtements et en sandales, Clémence le cœur battant, avait traversé d’une traite le camping déserté pour la nuit. La nuit était chaude, étouffante, presque suffocante. D’un pas leste, elle avait rejoint l’un des blocs sanitaires se trouvant un peu à la marge dans le camping. En arrivant devant l’emplacement des filles, le corps de la jeune femme se fit toute chose en se rendant compte que Famke l’attendait en souriant tout en la fixant intensément, le regard pétillant. La tension était palpable, Clémence ne savait pas quoi dire ni faire… devait-elle l’embrasser ? Lui parler ? Non, elle avait l’impression que le moindre mot viendrait gâcher la magie ambiante et la tension sexuelle ...
«1234»