1. Ma voisine Olivia (1)


    Datte: 14/05/2022, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: Meg'am

    Elle est allongée sur son lit, seulement recouverte d’un drap qui glisse sur elle et la découvre au fur et à mesure qu’elle se caresse.
    
    Elle est nue.
    
    Un peu ronde. En tous les cas avec de jolies formes, des seins lourds et naturels. Brune, les cheveux mi-longs. Un mignon triangle ras qui recouvre son sexe.
    
    Ses mains glissent sur elle, enserrant ses gros seins et descendent sur son ventre, jusqu’à son sexe. Elle se masturbe, enfilant deux doigts en elle.
    
    Et moi aussi en la regardant depuis ma fenêtre dans l’immeuble d’en face, la surplombant d’un étage.
    
    Je fantasme sur elle, sur son corps, ses formes, ses gros seins et son cul rebondi. J’imagine la baiser dans tous les sens, de toutes les façons, douces ou brutales. Ondulant entre ses cuisses ou lui enfilant de bons coups de reins par derrière. Et je veux absolument faire sa connaissance.
    
    En attendant, je l’observe.
    
    Un après-midi d’été, à mon poste d’observation, la fenêtre ouverte, je la vois se caresser. Elle aussi a sa fenêtre ouverte. Et nous ne sommes pas les seuls à nous donner du plaisir. Un couple de pigeons batifole sur la corniche, tout en battant des ailes et en faisant pas mal de bruit.
    
    Ma coquine de voisine, en les entendant, jette un œil dans la cour. Et bien que j’ai un mouvement de recul, m’aperçoit, car quand je reprends mon observation, elle n’est plus là. Je suis grillé.
    
    Et puis je la revois apparaître. Enfin, je revois son cul. Elle s’est mise à quatre pattes sur son lit, ...
    ... tournée vers la fenêtre, bien cambrée, la main entre ses cuisses pour se caresser et m’offrir un magnifique spectacle de masturbation. Elle ondule sur sa main et je me branle en m’imaginant la prendre dans cette position en levrette. Et en un rien de temps, je gicle de plaisir. Elle reste allongée sur le ventre sa main calée sous elle. Les cuisses ouvertes. Magnifique !
    
    A la suite de cette séance, il y a une évolution à notre situation et nous sommes complices. C’est devenu un rendez-vous et ses jeux coquins deviennent plus sophistiqués, plus mis en scène. Elle porte des bas ou des sous-vêtements. Utilise des accessoires, s’enfile des godes ou des plugs. Joue avec les éclairages. Ou laisse un voile transparent devant sa fenêtre. Moi aussi je me présente à elle dans le plus simple appareil, le sexe dur à la main et lui offre de belles éjaculations.
    
    Un jour, je la vois s’habiller, comme un striptease à l’envers. Elle enfile un joli petit ensemble en dentelle, string et soutien-gorge. Met une jupe portefeuille qui lui arrive au-dessus du genou. Un chemisier clair qu’elle ne boutonne presque pas, lui faisant un large décolleté. Elle met des petites chaussures et un chapeau à large bord. Elle est ravissante.
    
    Par des signes, elle me fait comprendre qu’elle va se promener et me demande de la suivre.
    
    Aussitôt, j’enfile un jean, un polo et mes tennis et quitte mon appartement.
    
    Je me retrouve à sa suite dans la rue et j’observe ses formes, son cul et ses hanches onduler. De ...
«12»