1. De Julien à Julia (1)


    Datte: 13/05/2022, Catégories: Transexuels Auteur: Alucard85

    ... ballerines, des mis bas noir, un mini short en jean et un débardeur blanc à bretelle fine. Ouf, je peux conserver mon boxer.
    
    Je découvre rapidement une nouvelle matière, le nylon. Sur ma peau lisse je rougit et souffle rapidement. L’excitation se mêle à la gène. J’enfile le mini-short qui moule beaucoup trop à mon goût, mettant en valeur mes longues jambes, mes fesses. Le débardeur sur mon torse me donne des frissons et mes tétons pointent rapidement. Je frémis. Attrapant la petite perruque brune et les ballerines. Je me retrouve habillée en fille, l’air sur mes jambes et le soleil sur ma peau me laisse entre deux mondes.
    
    Très vite lorsque je sors des cabines, je suis pris d’une bouffée de chaleur, le stress détruit l’érection qui commençait à naître. Et je suis accueilli par les compliments de Maureen.
    
    — Wow, je pensais pas ça rendrais ça ahah, je suis jalouse de tes jambes.
    
    — Bravo mon pote je pensais pas tu respecterais ta parole. Lança Thomas.
    
    — Oui bon c’est bon je peux me remettre en garçon ?
    
    — Bien sûr que non c’est pas finit ma petite poupée, allez viens. Dit Maureen en rigolant.
    
    Justine ne dit rien, un petit sourire sur le coin de ses lèvres.
    
    On se retrouve assis tout les quatre dans l’herbe. Maureen en face de moi commence à me maquiller, un peu de rouge à lèvres, du mascara et du eye-liner. Heureusement personne n’est vraiment dans le parc aujourd’hui et finalement je me retrouve habillé et maquillé dans l’herbe, le soleil tapant mes ...
    ... jambes lisses.
    
    Les minutes passent et on parle de tout et de rien. Je m’habitue progressivement au maquillage, aux habits et aux chaussures. On rigole prend quelques photo et selfie de moi, de notre groupe. Thomas et Maureen s’embrassent. Je me retrouve en tailleur, Justine posant son dos sur mon ventre. Elle à sa main douce sur mes cuisses qu’elle parcourent sans gène. Les miennes sont sur son ventre et remonte lentement.
    
    Je rougis, je sens nos peaux douces qui se frôlent, j’ai des frissons quand elle arrive à la naissance de mon mini short, elle doit le sentir que j’ai une érection. Ma main parcourent la naissance de sa poitrine, ses tétons sont dur. Je souffle dans le creux de son cou, elle rigole doucement. De loin on ressemble à deux filles qui se découvrent. Ma bouche dépose un baiser sur sa joue, puis sur ses lèvres. Et nous voilà nous embrassant sa main sur mes cuisses lisses. Sa poitrine dans le creux de ma main. Elle me dit à l’oreille :
    
    — Dit moi Julien c’est moi ou la tenue qui te fait de l’effet.
    
    — Hum, c’est toi et tes mains…, j’hésite avant de répondre.
    
    Intérieurement je ne sais plus. Je touche sa peau, sa robe, ses seins. Nos mains se joignent dans les caresses. J’entends son souffle léger et régulier au rythme de mes pincements sur ses tétons, j’ose même toucher son string. Il est chaud, humide. Ses mains jouent avec moi, mon corps ma peau. Elle m’avoue même qu’elle adore ma peau douce et mon corps frêle. Je gémit un peu trop et on m’entend.
    
    — ...