1. Le Plaisir Vient Dans L'acceptation


    Datte: 11/05/2022, Catégories: Sexe Interracial Auteur: byMaitrePol

    Lisa attendait patiemment dans la salle d'attente du psychologue, depuis deux mois son monde avait basculé. Le tout avait commencé avec leur déménagement en Floride gracieuseté du racisme que Peter son mari avait montré au travail. Après s'être engueulé avec un apprenti, il l'avait traité de négro stupide. Mr. Brown son patron avait éclaté dans une terrible colère quand il fut mis au courant de l'évènement.
    
    Peter sortit du bureau de Mr. Brown ébranlé, le pardon n'était pas envisageable, le transfert par-contre serait immédiat. Sa situation financière l'avait forcé à accepter les conséquences de ses paroles racistes. Peter avait trois jours pour se rapporter à Jimmy Brown le directeur de la maison mère en Floride, plus précisément à Eatonville. Peter subit l'enfer quand il informa sa femme de sa disgrâce. Lisa l'invectiva de tous les mots possibles, après toutes ces années d'efforts pour se bâtir une sécurité, elle lui en voulait d'avoir sacrifié tout ça dans un moment de colère, de les avoir laissé tomber elle et sa fille dans un défoulement égoïste. Ayant le sens du devoir, Lisa reprit le dessus et accepta de partager le sort de son mari. Pour le meilleur et pour le pire, le meilleur ferait sûrement oublier le pire quand il arriverait se disait-elle. À peine déménagé Peter du aller suivre une formation de 3 mois à Baltimore, entrainement essentiel comme ils disaient. Seule avec sa fille dans cette ville noire Lisa releva les manches et fit du mieux qu'elle pouvait pour ...
    ... arriver avec le revenu que son mari déposait dans le compte familial. L'adaptation fut très difficile pour les deux et le besoin de soutien moral arriva rapidement. Fidèle à elle-même Lisa veilla à faire l'indispensable.
    
    Au mur une horloge égrainait le temps d'attente dispensant des tics tacs sans fins accentuant le malaise de Lisa, devant elle une réceptionniste la fixait depuis son arrivé. Son badge indiquait Mme. Rosy mais avec un physique comme le sien il est peu probable que certaines effluves corporels soient représentatifs du nom. Elle n'avait pas l'habitude d'être sous le charme d'une femme mais malgré son surplus de poids cette femme ébène demeurait terriblement séduisante et Lisa avait de la difficulté à détourner son regard de la femme. Elle suivit son regard qui comme un rayon laser semblait pointer directement vers son entre jambe. Une mouillure émana de son sexe, par automatisme Lisa referma les cuisses réalisant qu'à cause de sa mini-jupe elle avait offert à la femme une vue sur sa culotte. Son geste de pudeur fit sourire Rosy, sa chatte devint visqueuse quand elle la vit sortir une langue démesurément longiligne et effleurer le pourtour de ses lèvres charnues avec.
    
    Ce geste lui procura un tas de pensées vicieuses. Lisa sortit de son stimulus quand elle entendit son nom prononcé par le psychologue Mr. Dickson. Devant elle se tenait une masse imposante qui lui tendait une poignée de main, sa prise et la chaleur de celle-ci la remua, les aromates de sa chatte ...
«1234...11»