1. Réunion préparatoire à ma sortie libertines


    Datte: 09/05/2022, Catégories: fh, ff, couple, parking, amour, chantage, Oral pénétratio, fsodo, extraconj, Auteur: Bernardo

    Résumé de l’épisode précédent : « Promenade au parc en famille ».
    
    Ma nièce n’est pas frigide, je l’ai testée et approuvée. Notre visite du jardin public s’est terminée en partageant un orgasme. Lors de cette balade, nous faisons connaissance de Valérie et Stéphanie qui me trouvent dans une posture très compromettante.
    
    ________________________________
    
    Me voilà stationné devant le café des Alpages. J’hésite à sortir de la voiture. Je me demande ce qu’il va s’y passer. Stéphanie et Valérie seront-elles là ? Je reste assis à écouter la radio en regardant la devanture du café. J’essaye de me décider à y aller. À chaque fin de chanson, je me dis« cette fois-ci, j’y vais ». Après avoir écouté M. Pokora, je me lance et ouvre la portière. Comme un robot, je traverse le parking et entre dans le bistrot. Alors que je n’ai pas encore fermé la porte, j’effectue un regard circulaire et je repère de suite les deux femmes qui m’attendent assises à une table. Je ferme la porte, inspire profondément, puis me dirige vers mes hôtes.
    
    — Bonjour, Bertrand !
    — Bonjour, Bertrand !
    — Bonjour, Stéphanie, bonjour, Valérie.
    — Nous buvons une bière, tu en veux une ? me propose Stéphanie.
    — Oui, volontiers. J’ai la gorge serrée et ça me fera du bien.
    — Garçon, s’il vous plaît ! La même chose pour ce monsieur.
    — Tout de suite, Madame.
    — Comment vas-tu, Bertrand, depuis notre dernière rencontre ? me demande Stéphanie.
    
    Ma bière est servie avant que je n’aie le temps de répondre et je ...
    ... constate qu’il s’agit d’une « levrette ». Une bonne bière blonde légère au goût d’agrumes avec un nom très suggestif. Elles ont dû faire exprès et s’amusent de moi.
    
    — Je vais bien, merci. Avant d’en dire plus, je tiens à m’excuser pour la tenue dans laquelle vous m’avez surpris cet…
    — Ne t’excuse pas, ça ne nous a pas choquées, étonnées certainement, mais pas choquées. N’est-ce pas Valérie ?
    — Effectivement, vous ne m’avez pas choquée. On en a vu d’autres. Vous permettez que je vous tutoie ?
    — Bien sûr, sans problème. Euh, sans vouloir être désagréable, je voudrais vous poser une question.
    — Vas-y.
    — Qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi ce rendez-vous ?
    — Ne t’inquiète pas, nous ne te voulons que du bien, répondit Stéphanie. Nous avons constaté avec surprise que tu étais plus extraverti qu’on ne le pensait. Nous souhaiterions profiter de ton penchant pour l’exhibition pour savoir si tu étais prêt à aller plus loin, et avec nous.
    — Vous me faites peur, les filles. Précisez vos pensées ?
    — Valérie et moi aimons l’exhibitionnisme, le pratiquer et le voir. Ta rencontre au parc nous a donné l’envie de concrétiser certains fantasmes qu’on pensait irréalistes.
    — Que me proposez-vous exactement ? Je vous rappelle que je suis marié et heureux en ménage.
    — Nous savons tout ça. Mais ta femme sait-elle que tu t’exhibes ?
    — C’était involontaire !
    — Bien sûr, bien sûr. Tu as sorti ta bite involontairement de ton pantalon, répondit Stéphanie. Et tout aussi involontairement, tu as ...
«1234»