1. Boulot métro baise (2)


    Datte: 14/01/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Lady Blackpearl

    Le jeune s’approche en sortant un phallus, ma foi très impressionnant ! Toujours affalée sur la benne, il se positionne derrière moi et m’enfonce sa bite dans ma chatte béante et dégoulinante de mouille et de sperme.
    
    Hum je me sens à nouveau pleine et lâche encore une fois des gémissements de plaisir.
    
    Le jeune a l’air de prendre son pied et entre deux va-et-vient s’adresse à mon inconnu :
    
    — Ouah ça c’est de la bonne pute ! Mate ce cul ! Et regarde comme elle prend son pied !
    
    — Oui d’ailleurs elle fait un peu trop de bruits, je vais lui occuper la bouche. Allez, à quatre pattes, salope, reviens me montrer ce que tu sais faire avec ta bouche.
    
    Le jeune se retire pour me laisser me mettre à quatre pattes. Je salive d’avance d’avoir à nouveau ce beau chibre dans ma bouche. Je le gobe goulûment et comme à lui tailler une pipe comme une actrice porno.
    
    Le jeune ne perd pas de temps et me reprend par-derrière. Un devant, un derrière, un autre fantasme d’accompli ! Décidément, c’est une bonne soirée...
    
    J’en profite pour me toucher et atteins une nouvelle fois l’orgasme. Ces messieurs ne sont pas loin non plus, car le jeune redouble d’insultes :
    
    — Ha sale pute, t’aimes ça ce que je te donne hein, t’en veux encore hein, te faire baiser en double ! Ha putain t’es trop bonne, j’vais te défoncer la chatte, arggg oui, tiens prend tout.
    
    Il se décharge de sa semence dans ma chatte déjà bien remplie de liquide. Mon inconnu ne se fait pas attendre et lui aussi lâche ...
    ... son foutre au fond de ma gorge.
    
    — Ha putain t’as une bouche faite pour tailler des pipes ma petite cochonne. Lèche bien tout, je veux retrouver ma bite nikel.
    
    Je lèche le sperme qui reste et redonne deux trois coups de langue pour lui titiller le gland.
    
    — Ho doucement ! Tu veux encore t’amuser ? Et si on allait dans un endroit un peu plus confortable ?
    
    Je me relève, me réajuste et tente de me recoiffer, puis réponds :
    
    — Et bien quelle soirée ! M’amuser encore, je ne dis pas non, c’était la meilleure baise de ma vie. Et si on allait chez moi ? Vous êtes tous les deux invités bien sûr.
    
    Le jeune décline l’invitation, mais mon bel inconnu accepte avec joie. Nous marchons l’un à côté de l’autre, comme si c’était une simple date. J’avais encore du mal à me dire que 10min plus tôt, je le suçais en me faisant prendre par-derrière dans une ruelle ! Est-ce que baiser dans un endroit conventionnel sera aussi excitant ?
    
    En tout cas, la tension est palpable. Chaque pas, la chatte à l’air et la sensation d’être voulue me font mouiller encore plus. Je sens son regard qui me parcourt de haut en bas, qui détaille mon cul, mon dos, mes mains, mes pieds. Un frisson me parcourt. Je n’en peux plus, vivement que l’on arrive !
    
    J’ouvre la porte du bâtiment, avance dans le couloir et m’engouffre dans l’ascenseur. 1, 2, 3 secondes et c’est l’explosion. A peine nous commencions à monter, qu’il s’est jeté sur moi et m’embrassa avec fougue, me plaquant contre le miroir. Ses deux ...
«12»