1. Sophie, une grande soeur fantastique (3)


    Datte: 12/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Benj781

    Pendant que je prépare la pâte à crêpe, je suis assailli de questions. Combien de temps Tata va rester, est ce qu’elle a amenée des cadeaux, est ce qu’elle voudra jouer aux Lego. Je réponds inlassablement de lui poser la question. J’ai commencé à faire cuire les crêpes et alors que je me retourne pour servir tour à tour les garçons, je remarque Sophie qui nous regarde d’un œil attendri appuyée dans l’encadrement de la porte, elle est magnifique, simplement vêtue d’une de mes chemises et d’un boxer.
    
    — Vous êtes beaux les gars.
    
    — Installe toi.
    
    — Je me suis permise de me servir.
    
    — Ça te va à ravir.
    
    Je la sert et ai en retour un magnifique sourire, les garçons sont aux anges, ça semble aussi être le cas de Sophie.
    
    — Vous prévoyez quoi ce samedi ?
    
    — Bonne question aucune idée, on va aviser suivant le temps, et toi ?
    
    — Si ta proposition de m’héberger tient toujours, il faudrait que j’aille chercher des affaires chez moi, mais l’idée ne m’enchante pas trop.
    
    — T’héberger ? Il faudra qu’on en reparle alors. Pour Jerem demande lui de s’absenter le temps que tu puisse prendre ce qu’il faut.
    
    — Oui pourquoi pas, il faudrait déjà que je consulte les dix-huit appels en absence, trois messages vocaux et vingt-six SMS non-lus depuis hier soir.
    
    — Ah oui quand même, au moins au ne peut pas reprocher à Jérémy de manquer de persévérance.
    
    — C’est sûr.
    
    — Ça va aller ? si tu veux je sort avec les enfants le temps que tu puisse consulter tout ça.
    
    — Non ne ...
    ... chamboule pas tes plans pour moi.
    
    Elle me prend la main et la serre tout en me regardant et sourit en disant cela, j’ai terriblement envie de la serrer contre moi et de l’embrasser à nouveau, elle semble lire en moi et regarde les enfants d’un air gêné avant de retirer sa main doucement.
    
    — Vous avez assez mangé les garçons ?
    
    — Oui papa !
    
    — Alors brossage de dents, lavage de main, vous vous habillez et vous pourrez jouer.
    
    — D’accord.
    
    C’est moi cette fois-ci qui lui prend la main
    
    — Vous êtes beau tous les trois, je ne réussirais jamais à connaître ça.
    
    — Reste là alors !
    
    — Oui c’est déjà prévu.
    
    — Je veux dire que pendant que je t’héberge tu … tu n’es peut-être pas obligée de chercher un appart…
    
    — Mais …
    
    — On vient de révéler nos sentiments, tu crois que je vais te laisser filer maintenant ?
    
    — Je … je ne sais pas.
    
    — Penses y.
    
    — Je…
    
    — Je n’attends pas de réponse dès maintenant, prends le temps qu’il te faut. Tout ça est tellement nouveau mais pourtant si naturel, tu m’a ouvert les yeux cette nuit Sophie. Gère déjà cette séparation et on s’occupera de nous ensuite, d’accord ?
    
    — Ok.
    
    — Je vais aider les enfants à se préparer si tu as besoin de quoi que ce soit n’hésite pas ma chérie.
    
    — Merci, tu es… un amour.
    
    Je vais aider les enfants à s’habiller et nous entamons un magnifique circuit de train en bois. Les minutes passent agréablement en ce début de week-end. Sophie finit par nous rejoindre une bonne heure plus tard, les yeux ...
«1234...8»