1. Ma découverte du sexe entre hommes (1)


    Datte: 09/01/2022, Catégories: Gay Auteur: Mrfreezefr

    ... me démange depuis bien longtemps, celle de me faire prendre aussi. Pas de problème pour lui, il semble très impatient et enfin, nous fixons une heure et un lieu de rendez-vous.
    
    “À tout à l’heure mon mignon”, il se déconnecte.
    
    À ce moment-là, immédiatement, l’excitation redescend chez moi, non pas que je n’en ai pas envie, bien sûr que si, mais j’ai peur. Je viens tout juste de donner rendez-vous à un homme de 46 ans, il pourrait être mon père et c’est un total inconnu.
    
    En parlant de mon père, il est tout juste rentré. Je lui explique tout de même que je vais “voir une copine ce soir”, s’il savait.
    
    Je doute, et hésite à annuler, je suis tellement effrayé par tout cela que je décline le repas que mon père prépare. Après une bonne douche pour me détendre, une bière, je me dis que l’occasion est trop belle. Alors une fois la nuit tombée, je prends mon courage à deux mains et avec mon vélo je me dirige vers le point de rendez-vous.
    
    On se rejoint sur le parking d’un Leclerc, non loin d’un chemin discret, au bout de ce chemin, une forêt. Je porte un short de foot noir, un gilet blanc, il me reconnaît tout de suite et me fait signe de la main. Sans trop oser le regarder, je cadenasse mon vélo et grimpe dans sa voiture côté passager.
    
    Il me salue gentiment, lui même semble timide et étonnement ça me met à l’aise, cette situation est incongrue autant pour lui que pour moi. Il est vêtu d’un jogging basique, d’un t-shirt tout autant basique et sens plutôt bon. On ...
    ... démarre, et on emprunte le chemin, on avance sous les arbres et l’endroit devient de plus en plus sombre. Il me demande si on a vraiment le droit de venir ici, je dois dire que je n’en suis pas sûr, mais si proche du but je rétorque que oui, “sûrement qu’on a le droit”. Très vite, on aperçoit l’orée de la forêt, on s’arrête, on est assez loin de la ville pour n’être à la vue de personne.
    
    Il éteint les phares et me propose d’aller à l’arrière, à ce moment-là bizarrement je ne ressens plus aucune peur et ouvre la portière pour aller sur la banquette arrière. Je m’en souviens comme si c’était hier, en fermant la portière derrière moi j’ai abandonné toute timidité, immédiatement j’ai senti mes joues rougir, mais pas par gêne, je brûlais littéralement de désir pour cet homme. Il éteint les phares, le moteur et me rejoint. Silencieux, il s’assoit à côté de moi. Sa voiture est petite mais il avance les sièges, nous laissant l’espace nécessaire pour nous mettre à l’aise.
    
    Peu bavard durant le trajet, il me demande si j’ai déjà eu des expériences homosexuelles, à quel moment j’ai compris mon désir pour les hommes ou encore pourquoi les hommes de mon âge ne m’intéressent pas. Plus ses questions deviennent intimes, plus je me métamorphose, je sens me gagner des pulsions de plus en plus prononcées, et sans m’en rendre compte, j’observe son entrejambe avec insistance.
    
    Sa question suivante finit de me bouleverser : “tu veux que j’enlève mon pantalon ?”.
    
    Sans répondre un mot, je pose ma ...