1. La Coloc' (35)


    Datte: 07/01/2022, Catégories: Gay Auteur: Poiluhds

    Pas de nouvelles de l’enquête les jours suivants. Un soir Manuel sonne à la porte, je vais lui ouvrir et il me dit qu’il vient voir Marc. Je le fais entrer dans le salon et vais prévenir mon colocataire.
    
    — Salut Manuel
    
    — Salut Marc
    
    Les deux garçons s’embrassent et je me dis que Marc a définitivement adopté les moeurs de la communauté. Entre ses caleçons branchés, la façon dont il me prend et les caresses sur sa chatte qui le font gémir de désir, je suis rassuré sur ses capacités d’adaptation.
    
    Manuel tend une bouteille de champagne Ruinart à Marc.
    
    — Tiens, pour te remercier pour les photos
    
    — Oh, c’est super gentil. Tu as rencontré David ?
    
    — Oui
    
    — Ca s’est bien passé ?
    
    — Oui, super. Je crois qu’on s’est bien entendus.
    
    — Tu as déjà posé pour lui ?
    
    — Oui, on a fait une série pour un site américain de photos de mecs européens. Ils aiment les mecs uncut et cherchent à renouveler les modèles par rapport aux stars US.
    
    — Génial. Tu nous montreras les photos ?
    
    — Bien sur. Je les ai dans mon iphone là.
    
    Manuel sort son téléphone, nous nous asseyons chacun à coté de lui sur le canapé pour regarder les pics. Le shooting est génial. Manuel explose de virilité. D’abord habillé d’un jean et d’un blouson, torse nu en-dessous. Puis, au fll des images, il se met à poil et j’adore les images où on le voit virer ses fringues, descendre son jean, libérer sa queue, se débarrasser du 501 en tournant le dos à l’objectif. Il nous offre alors sa chatte poilue ...
    ... divine. Je bande aussi sec.
    
    — Waouh….c’est top
    
    — C’est vrai ? vous trouvez que c’est bien ?
    
    — Ah, oui….c’est super bandant
    
    — Il y en a d’autres…
    
    Nous regardons maintenant la queue du petit espagnol gonfler et les images de la progression de son érection qui transforme son pénis déjà long et épais en une arme de plaisir massif qui laisse n’importe quel mec, gay ou hétéro la bouche ouverte et la langue pendante,
    
    Le regard de Marc croise le mien.
    
    — P….. c’est chaud
    
    La série n’est pas finie. Manuel maintenant se masturbe, soit en ignorant l’objectif soit au contraire en le fixant, comme pour provoquer le spectateur de la plus lubrique façon. David, le photographe, a capté chaque émotion de son modèle, chaque frisson de la peau, chaque trace de sueur qui trahit l’excitation du beau Manuel.
    
    David est visiblement branché sur les mecs qui jouent avec leur prépuce, exactement comme moi dans mes fantasmes…et la vraie vie. La queue monstrueuse de Manuel est un jouet magique et son long prépuce épais et parcouru de veines volumineuses inspirent visiblement le photographe. Gros plans sur le gland, le gland lubrifié par le precum du modèle. Puis les dernières photos qui fixent l’éjaculation énorme. Sur l’une la colonne de jus blanc s’élève à la verticale, puis sur les suivantes, l’abdomen et le torse poilus sont couverts de ces giclées généreuses.
    
    — Oh…..j’en peux plus là…. Je n’ai pas pu m’empêcher d’exprimer mes émotions.
    
    Manuel passe la main entre mes ...
«123»