1. Mais non !


    Datte: 02/01/2022, Catégories: fh, hplusag, amour, cérébral, Oral pénétratio, fsodo, amourpass, Auteur: BVT

    ... la veine de son pieu au fond de moi. Son organe est juste parfaitement adapté à mon antre. Qu’est-ce que c’est bon ! Quel bonheur ! Je me sens si bien !
    
    Tranquillement, je retrouve mes esprits, mais il recommence. Cette fois-ci, là c’est plus rapide, les coups sont plus violents, presque brutaux et j’apprécie énormément. Il marque aussi bien en entrant qu’en sortant un temps d’arrêt qui me laisse languir à chaque fois. Mais je n’ai pas le temps d’être frustrée, qu’il recommence encore et encore. Je n’arrive plus à me maîtriser ni à contenir mes gémissements. Je serre son poignet aussi fort qu’il me fait du bien. Quand sa main avec la mienne toujours accrochée descend sur mon ventre puis sur mon clitoris, je libère mes envies et je masturbe ma zone clitoridienne en utilisant ses doigts pendant qu’il me laboure fermement. Je n’en peux plus, un violent orgasme me renverse une nouvelle fois.
    
    Patrick
    
    Comme un jeune coq, j’exulte quand elle jouit pour la deuxième fois sous mes assauts matinaux. En plus, elle a participé à son plaisir en se caressant avec ma main, cela veut bien dire qu’elle est bien, qu’elle pleinement dans le plaisir. Je sors mon sexe et viens déposer nos sécrétions entre ses fesses. Je replonge en elle pour ressortir faire le même graissage. Après quatre ou cinq exercices, je présente mon gland devant son œillet. Je pousse légèrement, mais je ne force pas.
    
    — J’ai envie d’entrer dans tes fesses, cela de tente ?
    
    Pour seule réponse, une de ses mains ...
    ... vient écarter ses chairs pour me laisser la place. Je sens même son bassin venir vers moi. Nous bougeons lentement chacun de notre côté. Mon gland passe les muscles rectaux, ma tige suit, je suis totalement entré maintenant. Ce n’est pas la première fois que je la sodomise, mais à chaque fois, c’est meilleur que la précédente. Il faut que je fasse attention pour ne pas gicler tout de suite, tellement je suis excité par la scène que nous vivons. Je fais une pause.
    
    Murielle
    
    Putain, c’est incroyable, même quand il m’encule, il est juste parfait et je prends un plaisir immense comme jamais je n’ai connu dans cette pratique. Il m’a bien préparée en me faisant jouir plusieurs fois, puis en utilisant ma cyprine abondante pour me lubrifier. Il a même eu la courtoisie de me demander ma permission. Salope comme il me rend, j’ai moi-même écarté une de mes fesses pour lui donner mon accord. Le simple fait de le sentir passer les remparts de mes fesses me fait jouir. Alors maintenant qu’il se met en route, je ne contrôle plus rien, et puis, merde, la vie est trop courte, je me lâche totalement. Je plonge deux doigts dans mon vagin pour accompagner ses mouvements et augmenter mon plaisir.
    
    Rapidement je suis en extase, quand je sens sa queue grossir entre mes chairs. Il va m’inonder, ça y est, ça coule. Mon cerveau décroche une nouvelle fois dans un cri libérateur. Ma conscience quitte mon corps quelques minutes pour plonger dans un bonheur immense. Puis je ressens un grand vide ...
«1234...7»