1. Pas si hétéro (1)


    Datte: 02/01/2022, Catégories: Gay Auteur: abdaria

    Pendant une grande partie de ma vie, je me suis considéré comme hétéro uniquement. Le corps et le visage des hommes ne m’ont jamais attiré. A vrai dire, l’idée même d’embrasser un homme m’est désagréable encore aujourd’hui.
    
    Pourtant, il y a quelques années, un ami homosexuel m’a parlé d’un de ses rêves érotiques, dans lequel j’avais le rôle principal et, plusieurs fois au cours de nos discussions, il a sous-entendu que je l’excitais. Étrangement, ça ne m’a pas dérangé. Au contraire, je trouvais ça flatteur.
    
    Petit à petit, j’ai également commencé à me poser des questions à ce propos et, au fil du temps, un fantasme est né en moi, je voulais sucer un homme !
    
    Je m’imaginais des scénarios où j’allais chez cet ami et où je lui proposais de m’occuper de lui. Bien sûr, ces scénarios imaginés accompagnaient mes séances de plaisir solitaire.
    
    Un jour, alors que j’étais chez lui, mon excitation faillit me faire lui dévoiler mon envie. Je sais très bien qu’il aurait accepté, mais, finalement, par peur de gâcher notre amitié, j’ai décidé de refréner mes fantasmes et de ne rien lui en dire.
    
    Quelques mois plus tard, j’ai déménagé dans une autre ville pour les études et nos rencontres se sont raréfiées. Il a fini par se mettre en couple et n’a jamais su quel fantasme je nourrissais à son égard.
    
    En réalité, mes fantasmes ne se tournaient pas tant vers lui que vers le pénis en général. Je voulais un chibre en bouche, mais le visage de son possesseur m’était ...
    ... indifférent.
    
    Jamais je n’ai trouvé les hommes attirants. Dans la rue, c’est seulement les femmes qui attirent mon regard, et c’est seulement les femmes dont je tombe amoureux. Mais paradoxalement, je rêvais d’une bite sur ma langue ! Allez savoir pourquoi.
    
    Cette envie est vite devenue obsessionnelle, bien que j’essayai de ne pas y penser. Plusieurs fois, je me suis surpris à sucer des bananes ou à éjaculer sur mon propre visage. Mais autour de moi, personne n’a jamais rien su de mes fantasmes. D’ailleurs, étant plutôt viril dans mon physique comme dans mon comportement, j’apparais comme un pur hétéro auprès de tout le monde, même aux yeux des homos qui sont pourtant réputés pour se reconnaître entre eux.
    
    Un jour, j’ai découvert une appli assez particulière. C’est un réseau social où il n’y a ni nom ni photo, seulement des chiffres. Tous les messages postés sont purement anonymes et visibles uniquement par les gens qui sont proches géographiquement. Cette appli étant principalement utilisée par des étudiants, vous vous doutez de toutes les déviances qu’on peut y trouver.
    
    Une nuit, alors que je venais de rentrer chez moi un peu éméché, j’ai ouvert l’appli et suis tombé sur le message d’un gars qui écrivait "qui me suce ?".
    
    Ce n’était pas très subtil, nous sommes d’accord, mais j’ai tout de même répondu à son appel. Nous avons commencé à échanger. Au début, il n’était pas très enjoué à l’idée que ce soit un homme qui lui fasse une fellation, surtout un homme complètement ...
«1234...7»