1. Recueil d'une Catholique sans tabou (1)


    Datte: 31/12/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: Petitefee

    ... nos sexes doux se frottent l’un à l’autre. Tes mains glissent sur mes cuisses alors que nos gémissements se font de plus en plus rapprochés. Mais là aussi tu veux prolonger notre doux câlin. Tu me fais comprendre que je dois m’allonger. Je t’obéis.
    
    Te voilà sur moi, tes lèvres embrassant mon cou et entre mes seins. Ta langue glisse sur mon cou. Tu descends lentement, attardant ta caresse buccale juste sous mes seins. A quoi penses- tu? Je te connais si bien que je sais que malgré mes yeux clos tu me regardes. Un ronron de plaisir sort de ma gorge alors que ta bouche glisse sur mon ventre et que ma main fait de même sur tes cheveux. Tu viens de faire passer l’une de mes jambes sur ton épaule. Ma main n’a pas bougé, tu alternes entre baisers et coups de langue qui descendent petit à petit. Quand ta bouche brûlante rencontre mon volcan intime, je ne peux me retenir de redresser mon bassin. Je brûle ! Ta langue est comme… non elle est extraordinaire. A chacune de tes caresses, je suis électrisée. Tu t’attardes sur mon bouton de rose l’aspirant et le léchant.
    
    Deux de tes doigts glissent entre mes lèvres intimes et un autre de tes doigts fait de petits cercles autour de mon bouton intime. Puis écartant avec deux d’entre eux l’ultime rempart, avec ta seconde main, l’un de tes doigts joue avec ta petite ...
    ... fleur.
    
    Je continue mais te voilà sur le ventre et maintenant je peux embrasser tes jolies fesses. Mes doigts sont de plus en plus rapides, comme tes gémissements qui sont la meilleure des symphonies à mes oreilles. Ta main a saisi ma cuisse et tu me la caresses de ton pouce, remerciement unique que tu peux faire vue la position où tu te trouves. Mais ne t’inquiète pas mon amour, je te sens brûler pour moi. Alors que ma main n’a pas quitté ton entrejambe, l’autre glisse un doigt entre tes jolies fesses. Ton petit trou chaud se contracte sur mon doigt l’enfermant en toi. Je te redresse les jambes de part et d’autre de moi et nous voilà en “69”. Je n’embrasse plus ton berlingot, je le dévore. Tes hanches jouent sur ma bouche et c’est toi qui dirige désormais. Ce sont tantôt tes lèvres tantôt tes doigts qui glissent sur mon intimité. Tes baisers sur cette dernière sont voraces, tu me dévores… Mais toujours avec une sensualité folle. Nous revoilà l’une contre l’autre, je t’embrasse, regarde tes yeux, sens ton souffle contre ma poitrine. Je m’allonge sur la tienne. Tes bras m’enserrent, nous fermons les yeux et laissons de nouveau le sommeil nous envahir. Ta respiration lente, ma tête contre ta peau nue et chaude m’emmène doucement dans les bras de Morphée alors que tes mains continuent de caresser mes cheveux. 
«12»