1. La vie et les aventures d'une professionnelle très particulière (2)


    Datte: 06/12/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: caribonex

    Résumé / Pour me détendre après un contrat, je passe une semaine à Cancun. La station fait le plein de fiesta et, après avoir joué les voyeuses, je me décide a aller jouer moi aussi. ..
    
    Au petit matin, après une promenade sur la plage à admirer le paysage ( côté Océan pas côté hôtel évidemment ) j’étale une paille sur le sable clair et je profite du soleil et du vent chargé d’embruns. Les senteurs du large sont bien préférables à celle du continent et je lézarde agréablement avant de me plonger dans le dernier Jack Reacher, cette super série de polars de Lee Child. Mais pourquoi faut-il toujours un imbécile pour déranger les gens ! Ok je suis presque seule sur la plage a cette heure mais je n’avais rien demandé moi !
    
    — Alors ma jolie toujours seule ?
    
    Je lève les yeux vers l’importun et reconnaît le lourdaud dragueur du jour précédent. Bon sang, la plage est immense et j’ai droit à ce comique. Taille et physique moyen moins, sourire large et air dominateur, regard qu’il croit velouté et en plus la phrase d’approche minable c’est vraiment pitoyable.
    
    D’autorité il s’assied prés de moi et continue sur sa lancée : - Je vous avais déjà vu hier, pensez une aussi jolie femme, c’est si rare ici. Vous savez je connais bien la station, je pourrais vous faire visiter et puis je connais aussi…. .
    
    Son bla-bla m’empêche d’entendre le bruit des vagues qui me faisait un agréable fond sonore pour accompagner ma lecture et je lui demande gentiment de me laisser. Peine ...
    ... perdue, c’est comme une mouche, il continue son discours convenu. Je résiste un long moment, je suis en forme, je n’ai pas besoin de lui. Mais j’ai beau plonger le nez dans mon bouquin, il ne pige rien et continue avant de commettre une grave erreur en me posant la main sur le genou. Je suis détendue, alors je reste encore soft, laissant une seconde chance à l’indésirable ce qui je le confesse est rare chez moi.
    
    — Écoute mon gars, t’est pas mon style, il y a des dizaines de greluches toute prêtes à écouter ton petit baratin de dragouilleur alors laisse moi finir mon bouquin et va s’il te plaît voir ailleurs !
    
    L’instinct de conservation doit être bas chez celui-ci puisque au lieu de saisir sa chance il déclare :
    
    — Hmm, timide hein, j’adore qu’on me résiste mais franchement je pourrais t’emmener au septième ciel , tu dois pas le voir souvent toi.
    
    Et de remonter sa main sur ma cuisse avec un regard lubrique
    
    Bon, cette fois il y a droit.
    
    — Ok mon lapin, je te fais une petite pipe et tu me fous la paix ça te va ?
    
    — Pardon ?
    
    — Tout ton baratin c’est bien pour coucher non ? Alors direct au but, ou tu n’oses plus la ?
    
    Un instant décontenancé, occupé à regarder autour de lui, il ne sait plus si c’est du lard ou du cochon et c’est à mon tour d’en rajouter.
    
    — T’inquiètes il n’y a personne et tu m’as pas l’air du superman qui va durer longtemps.
    
    Piqué au vif , il extrait une verge de taille plutôt moyenne de son short de plage et se tient devant moi, l’air ...
«1234»