1. Premiers émois


    Datte: 01/12/2021, Catégories: fh, fplusag, jeunes, voisins, profélève, fdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme Masturbation init, initiatiq, Auteur: Rebecca38

    Je m’appelle Rebecca et, grâce au confinement et aux longs moments d’ennui, j’ai découvert ce site très sympa et j’ai décidé d’y raconter ce qui vient de m’arriver.
    
    J’ai trente-huit ans. Je suis blonde aux cheveux longs, assez grande (1,71 m) et assez fine. Mes seins (85B) sont normaux pour quelqu’un de mon âge : je peux me faire un décolleté aguicheur si j’utilise le bon soutien-gorge, mais forcément, en l’enlevant, ça retombe un peu. Par contre, je suis très fière de mes fesses et de mes jambes, longues et fines. Je dois cela à une pratique assidue du sport depuis mon divorce. Oui, je me suis mariée jeune, j’ai sombré dans la routine du couple en me laissant un peu aller et quand nous nous sommes séparés, je me suis retrouvée à trente-quatre ans un peu défraîchie avec quelques kilos en trop. Heureusement, mes amies se sont occupées de moi et, à force de sport et de shopping pour me relooker, on pouvait dire qu’à mes trente-cinq ans, j’étais mieux foutue et plus sexy qu’à mes vingt-cinq !
    
    Pendant mon mariage, ma vie sexuelle fut rapidement monotone et sans piment. Donc autant dire qu’une fois célibataire, quand j’ai eu repris confiance en moi et mon pouvoir de séduction encore efficace, je m’en suis donné à cœur joie. Ne voulant absolument pas me remettre en couple, j’ai enchaîné les plans cul avec plus ou moins de réussite, bien entendu. Que ce soit en soirée ou via Tinder, je n’avais pas trop de mal à me trouver des prétendants. J’ai commencé par des hommes de mon ...
    ... âge puis essayé les « petits jeunes », bien contents de se taper une MILF, mais qui confondaient souvent vie réelle et film de cul. J’ai même couché deux fois avec des puceaux et là, quelle catastrophe ! J’étais bien loin du jeune premier qui donne un plaisir immense à une femme mûre comme on peut le lire sur certains récits de ce site. Certains auraient tendance à me traiter de « salope » ou de « Marie-couche-toi-là », mais moi, je me considère juste comme une femme qui a envie de profiter de la vie.
    
    Il y a deux ans, j’ai rencontré Joseph qui avait la même philosophie que moi. Nous avons fini par nous attacher l’un à l’autre, à nous mettre en couple, mais, d’un commun accord, nous avons décidé de garder chacun notre liberté sexuelle, à condition d’informer l’autre de nos aventures extra conjugales si on peut dire. Nous sommes toujours ensemble et notre arrangement marche pour le mieux, même si chacun d’entre nous a bien diminué ses conquêtes.
    
    Avant le confinement, Joseph, sentant le coup arriver, avait acheté plein de matériaux pour retaper sa maison familiale à la campagne et partit se confiner là-bas pour profiter de cette période d’inactivité et avancer au maximum ses travaux de rénovation. Je me retrouvais donc confinée seule chez moi et commençais à bien m’ennuyer ! Depuis mon balcon, j’adorais espionner les voisins, essayer de pénétrer leur intimité. C’est ainsi que j’ai vu plusieurs jours de suite le fils de mes voisins en train de se masturber avec frénésie. ...
«1234...9»