1. Des vacances catastrophiquement inoubliables (1)


    Datte: 23/11/2021, Catégories: Hétéro Auteur: JimmyMitchell

    Je m’appelle David, j’ai 29 ans et je suis opticien. Je mesure 1m80, cheveux châtains et courts. Je n’ai rien d’un athlète, mais j’essaie de m’entretenir comme je peux. Célibataire, il est important pour moi de garder une image d’un homme qui prend soin de lui. Un dimanche, alors que le temps dehors était maussade, je me baladais sur les réseaux sociaux. Je suis tombé sur la page d’une agence de voyages près de chez moi. Ils organisaient un concours pour remporter un séjour aux Caraïbes. J’ai cliqué sur le bouton "participer" machinalement. A ce moment, je ne pensais pas que cela changerait une partie de ma vie.
    
    Quelques semaines plus tard, j’ai reçu le mail qui confirmait que j’avais gagné. Mais je n’y croyais pas. Je me suis alors déplacé directement à l’agence. C’était bel et bien vrai, me voilà l’heureux gagnant d’un voyage aux Caraïbes ! Je n’avais jamais quitté le territoire français. C’était un défi pour moi, mais je me devais de le relever. Prendre des vacances ne me fera que le plus grand bien. Le temps de faire mon passeport et de choisir une date convenable, trois mois s’écoulèrent.
    
    C’était le jour J, je pris un taxi afin de me rendre à l’aéroport. Je n’avais mis que le strict nécessaire dans ma valise : des habits d’été, des serviettes, mon maillot de bain, des chaussures et un sac de randonnée. Je passais le contrôle et me dirigeais vers l’avion en suivant les hôtesses. Le vol allait être long, j’espèrais être bien loti. Et bien pas loupé, me voilà en 1ère ...
    ... classe, champagne à profusion, un grand écran de télé individuel, un fauteuil très confortable et un menu digne d’un grand restaurant parisien. J’ai profité de tout ce que je pouvais, je ne voyagerai pas de nouveau en 1ère avant un bout de temps. Les heures de vol passèrent vite et l’avion a atterri sans encombre.
    
    Je me suis engouffré dans le grand hall de l’aéroport. Cherchant la sortie, j’ai réussi à l’atteindre non sans mal dans ce dédale de couloirs et d’escalators. Sur le seuil de la porte principal, je fis signe à un taxi et lui montrai le nom de l’hôtel. Il m’y déposa en moins de 30 minutes. Je restai scotché devant l’imposant édifice qui serait mon hôtel pour une dizaine de jours. Il était sur 5 étages, possédait une grande piscine, une salle de sport, un hammam, plusieurs restaurants et surtout sa plage privée. Des transats avec des parasols étaient alignés. Le ciel d’un bleu majestueux se confondait avec la transparence de la mer. J’étais au paradis.
    
    Arrivé à la réception, j’ai pris possession de la clé de ma chambre et j’ai emprunté l’ascenseur pour me rendre au 3ème étage. Ma chambre, que dis-je, ma suite avait vue sur la mer et la piscine. Elle se composait d’un grand salon, un minibar, une chambre avec un lit king size et une salle de bain de la grandeur d’un studio parisien. J’étais émerveillé par toute cette beauté et ce luxe.
    
    L’hôtel était surtout occupé par des retraités aisés et des jeunes couples en lune de miel. Au début, je me sentais à l’écart ...
«1234»