1. Piègé (2)


    Datte: 20/11/2021, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: Condor76

    Plusieurs mois ont passé depuis l’épisode avec la collègue de ma femme. Malgré le plaisir ressenti ce jour-là, aucun de nous n’en a reparlé. C’était le coup extra d’un soir, un souvenir qui nous excite encore à mots susurrés lors de nos ébats. Mais la collègue a changé de boulot et il n’était pas question que cela devienne une habitude.
    
    La routine a ce pouvoir de rassurer les couples autant que de les détruire. Mais pour le moment elle a ce bon côté. Les
    
    enfants sont chez leurs grands parents pour le week-end car nous devons partir juste Sabine et moi pour une échappée romantique en bord de mer ce samedi midi.
    
    Quand je me lève ce jour-là, il est très tôt, le jour n’est pas encore tout à fait levé. Les nuits commencent à être chaudes en juin et Sabine dort vêtue d’une de mes chemises, sur la couette, les fesses à l’air. Avec une jambe repliée contre elle je peux deviner son corps dans la pénombre. Ma main effleure cette offrande du matin, d’un toucher presque imperceptible. Je sens le fin duvet soyeux sur ses globes de chair. En m’aventurant à l’entrée de sa vulve je caresse la fine toison sans aller plus loin. Comme le souffle d’une brise légère.
    
    Comme elle trémousse son popotin dans ses vapeurs oniriques, je lui écarte délicatement ses grandes lèvres avec l’index et l’annulaire. Mon majeur s’immisce d’abord par de petites rotations. Très vite sa mouille imprègne l’extrémité de mon doigt. J’enfonce alors une puis deux phalanges. Sa chatte accueille mon doigt ...
    ... avec délectation. Ses fesses remuent de plus belle pendant que des murmures gémissent du fond de sa gorge. C’est un réveil comme ma femme les aime. Pourtant je ralentis mes mouvements, laissant juste ce qu’il faut à son subconscient pour être excité une fois qu’elle sera debout. Je lui murmure alors à l’oreille :
    
    « -Tu te souviens que j’ai un rdv ce matin ? Je reviendrai un peu avant midi et ensuite à nous la plage et les restos.-Salaud, tu ne vas pas me laisser dans cet état-là avant de partir quand-même ? Me dit-elle d’une voix enrouée de sommeil.-Je suis très en retard. On aura tout le week-end pour se rattraper, promis. »
    
    En me levant je reçois un oreiller en signe de mécontentement. Ça ne fait rien, mon plan diabolique ne fait que commencer.
    
    Après avoir pris ma douche je coupe la vanne de sécurité dans la salle de bains. Et voilà la douche hors service. Je sors de la maison en voiture puis je me gare pas loin pour aller me promener et profiter du magnifique lever de soleil.
    
    Quelques heures plus tard, Sabine émerge un tantinet excitée et frustrée. Elle se souvient que je l’ai laissée en plan avant de partir. Il lui reste une bonne partie de la matinée pour se préparer alors elle prend son temps. Déjeuner, nouvelles du matin et direction la salle de bains. Elle se déshabille et s’apprête à faire couler l’eau. Rien ne se produit.
    
    « Il y a des matins à la con… » bougonne t’elle. Toujours à poil, elle va dans le salon téléphoner à son mari et l’enguirlander au ...
«1234»