1. Lucie, But Not Lucky (?) Ch. 15 bis


    Datte: 19/11/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bycinolas

    Chapitre 15 - Une cabane au Canada !
    
    Acte 1 - Pelouse interdite !
    
    Je suis en train de buller dans le jacuzzi depuis pratiquement une bonne heure à me remémorer, pour votre plus grand plaisir j'espère, quelques-uns des moments marquants de ces derniers mois. Il y a quelques jours j'ai aménagé chez Paul pour passer, à temps plein, les deux derniers mois de notre relation. Je n'ai eu à emporter que ma trousse de toilette, le dressing-room qu'il m'a attribué est plein à craquer de tenues et lingeries en tous genres !
    
    L'annonce, il y a quelques semaines, de cette nouvelle, de ces vacances imprévues si particulières, m'a fait enrager ! Deux mois sans copines, sans sorties, sans bronzette à la plage, sans soirées endiablées ... la longue liste de mes frustrations s'est allongée à vue d'œil et il n'en fallait pas autant pour que je sorte ma tenue de syndicaliste ! Remontée comme jamais, j'ai argué dans tous les sens pendant une bonne quinzaine de minutes à faire passer Philippe Martinez pour un béni-oui-oui !
    
    Mes revendications sont vite tombées à l'eau quand il m'a simplement fait observer que c'était inscrit dans son fichu contrat, au paragraphe sept ! Un de ceux, sur la seconde page, parcourue rapidement du regard lors de la signature ! Il est vrai que je n'avais pas trop la tête aux détails à ce moment-là et que je n'ai pas pris la peine de remettre le nez dedans depuis !
    
    Les conséquences se sont ensuite accumulées ! Une petite négociation incontournable avec mon ...
    ... boss pour poser quelques congés sans solde, j'avais déjà bien pioché dans la réserve ! J'ai bien senti que mon manque d'anticipation l'avait un peu agacé même si l'été est une période assez calme pour ma boite. Cela a sommes toute arrangé l'une de mes collègues, qui à mi-temps comme moi, en a profité pour récupérer quelques heures. Je ne vous parle même pas du trek que je leur ai vendu pour justifier cette si longue absence ! J'ai servi la même soupe à mes amies, certaines n'ont cependant pas manqué de relever que cela sentait la virée amoureuse avec mon étalon secret à des kilomètres ! Lize, tout particulièrement qui m'a bombardé de texto pendant plusieurs jours pour me tirer les vers du nez. Je n'ai pas craqué ! J'ai laissé courir les suppositions et elles se sont sûrement faites des films à tout va !
    
    - La petite femelle fait trempette ... tu n'oublieras pas de ranger ta chambre, la femme de ménage passe vers 11h.
    
    J'ai l'impression d'être une véritable ado avec lui par moment !
    
    - Vous ne pourriez pas changer de sobriquet de temps en temps? Ça devient lourdingue à la longue.
    
    - Je vais y réfléchir, mais si tu portais ton collier de chienne plus souvent je me souviendrais plus facilement de ton prénom, rigole-t-il !
    
    Une occasion ratée de fermer ma bouche, je glisse tout doucement dans le bain de bulle en lui tirant la langue pour mettre ma tête sous l'eau et échapper à son regard moqueur !
    
    -----
    
    Un bref coup de sonnette, une porte qui claque et l'arrivée ...
«1234...20»