1. Les malheurs de Florence 01


    Datte: 17/11/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byelko

    Merci a Méphisto qui m'a donné l'idée de cette histoire.
    
    Madame Florence Duval-Cochet enfila le bas auto-fixant sur sa jambe. Son pied était posé sur une chaise et elle remonta le bas jusqu'en haut. Elle s'observa dans le miroir de sa chambre. A 54 ans, c'était encore une belle femme plantureuse avec de gros seins. Pas très grande, elle avait les cheveux chatain clair. Elle avait décidé de faire des photos sexys qu'elle enverrait à son amant William. William était le meilleur ami de son fils, David. C'est William qui l'avait dragué un jour ou il etait venu manger dans leur pavillon dans les environs de Nantes. Son fils, David, la trentaine, prof de math dans un lycée de la région, le connaissait depuis l''enfance. William l'avait complimenté sur sa tenue. Ce jour la, Florence portait une jupe courte sur des jambes habillées de nylon clair. Les talons aiguilles de ses escarpins la grandissait un peu plus. Son mari, qui géraient plusieurs boites dont deux à l'étranger, était absent comme bien souvent.
    
    William n'avait pas arreté de suivre Florence partout dans le pavillon alors que David ne se rendait absolumment compte de rien. Il l'avait finalement coincé dans la cuisine. Il l'avait poussé contre l'évier, avait retroussé sa jupe devoillant le collant qu'il avait baissée en même temps que le string. Florence avait protesté en chuchotant pour ne pas avertir David mais William avait continué son exploration lui titillant le clitoris avec ses doigts. Très vite, madame ...
    ... Duval-Cochet avait apprécié les caresses de William qui faisait coulisser ses doigts de plus en plus vite dans la fente de la mère de David. La respectable mère de famille ondulait du bassin s'empalant sur les doigts. Elle se mordit les lèvres étouffant un gémissement. Fou de désir, le meilleur ami de son fils la retourna soudain. Elle s'agrippa à l'évier. Le jeune homme tatonna et enfonça de tout son long un sexe dur comme l'acier. La tenant aux hanches , il commença à la pilonner comme un fou. Son ventre venait claquer contre les fesses de Florence.
    
    William, qui fantasmait sur la mère de son pote depuis longtemps, n'en revenait pas de la chance qu'il avait de pouvoir baiser Florence à quelques mètres de son fils. Celle ci gémissait en sentant la bite coulisser dans sa fente.
    
    Trop excité, William ne tarda pas à éjaculer en se vidant sur les fesses de Florence.....
    
    Et c'est ainsi que commença leur relation. Madame Duval-Cochet, qui était pourtant une bourgeoise catholique bien pensante, avait entamé une relation extra-conjugale avec un homme plus jeune qu'elle et de surcroit meilleur ami de son fils. Au début, elle le rejoignait chez lui ou il venait chez elle. Mais elle avait vite arrété de peur que les voisins se rende compte de quelque chose. Les deux amants allaient dans un hôtel un peu glauque en dehors de Nantes ce qui excitait beaucoup Florence. Pour lui, elle avait ressortit sa lingerie fine qu'elle ne mettait plus depuis longtemps. Bas nylon, porte-jarretelles, ...
«1234»