1. La déchéance de Juliette Ch. 01


    Datte: 15/11/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    Traduction d'un texte de TheDarkCloud
    
    *****
    
    Les deux policiers observèrent la prostituée noire se pencher à la fenêtre passager de la voiture et quelques secondes plus tard, se relever avec deux billets de 20 euros. Elle était prête à monter dans le véhicule.
    
    Le sergent Juliette PORTIER ordonna à Joseph DUPRE de sortir de leur voiture. Elle aurait pu laisser la femme faire sa transaction. Après tout, elle ne faisait pas de mal. Mais le sergent Juliette PORTIER était sévère et ambitieuse. Elle chassait toute infraction. Surtout si les auteurs étaient noirs et surtout si c'était Jazz.
    
    Yasmine « Jazz » TOURE vit les flics descendre de la voiture alors qu'elle allait monter avec son client.
    
    - Oh putain ! cria-t-elle
    
    Elle vit que c'était encore la salope rousse qui la coinçait. Elle cracha sur le trottoir et débita à l'officier de police tout le mal qu'elle pensait d'elle.
    
    - Tu as quelque chose à dire Jazz ?
    
    Juliette posa cette question moqueuse tout en menottant la prostituée et la faisant entrer dans le véhicule de police.
    
    - C'est du harcèlement. Tu m'as déjà arrêtée trois fois ce mois-ci. Se défendit Jazz.
    
    Elle glissa sur la banquette, faisant remonter sa mini-jupe, exposant ainsi sa chatte rasée. Quand elle vit que la policière regardait son sexe elle ajouta :
    
    - Tu peux la lécher si tu veux salope de flicaille !
    
    - Je ne crois pas. tu devrais réinvestir tes gains en culottes, Jazz. Répondit Juliette en souriant.
    
    Jazz pesta tout le long du ...
    ... voyage vers le commissariat. Elle rêva d'avoir cette chienne rousse à ses pieds, la suppliant. Juliette, quant à elle, sourit. Elle détestait les femmes comme Jazz et encore plus les femmes noires. Juliette était raciste.
    
    Par contre, la policière était extrêmement attrayante. Légèrement ronde, sexy et rousse, à 28 ans, elle avait un visage parfait. Avec ses gros seins rebondissant, que l'on pourrait croire faux, et son cul bien rond, tous ses collègues auraient aimé faire plus que travailler avec elle. De plus elle avait les yeux bleus, et une longue chevelure qu'elle attachait normalement sous sa coiffe. Dans son uniforme, elle excitait tous les hommes. D'ailleurs tous ses collègues avaient essayé un jour ou l'autre de sortir avec elle mais elle les avait tous rejetés. Si bien que le bruit courait qu'elle était lesbienne. En vérité, elle était tellement absorbée dans son boulot qu'elle n'avait pas le temps ou l'énergie pour avoir un compagnon dans sa vie.
    
    Elle avait rejoint la police 9 ans plus tôt et depuis elle n'avait pas cessé de gagner le respect sinon l'admiration de ses collègues. Pourtant elle n'était pas réellement sympathique. Elle aimait bousculer les gens, elle aimait le pouvoir. Elle était jeune et ambitieuse et elle voulait arriver au sommet.....
    
    ******
    
    7 ANS PLUS TARD.
    
    Ce fut long mais finalement Juliette fut nommée au grade de commissaire. Il n'y avait plus que deux hommes au-dessus d'elle dans la ville. En fait, elle avait été félicitée pour ...
«1234...»