1. Jeune et curieux (9)


    Datte: 09/11/2021, Catégories: Gay Auteur: ifonchier

    J’ai le torse recouvert de sperme chaud, le mien et celui d’Hervé. Guy est toujours en moi je sens son sexe ramollir. Il m’a fait jouir comme jamais je n’ai joui auparavant mais sa présence dans mon cul au moment d’éjaculer fut un mélange étrange de douleur et de plaisir.
    
    Guy se retire doucement et je dois bien admettre que ce n’est pas très agréable. Mon anus se contracte autour de sa queue au fur et à mesure qu’il se retire. Je ne bande plus. Quand Guy ressort complètement, j’ai l’impression que mon anus se ferme totalement, c’est une sensation étrange entre douleur et plaisir.
    
    Je suis partagé entre satisfaction et honte. Mon excitation est retombée d’un coup et je me sens sale. Je sors de la chambre et file sous la douche. Je nettoie soigneusement chaque partie de mon corps puis je ressors pour m’essuyer. La chaleur de cet été fait que je sèche très vite et je reviens, nu, dans le salon.
    
    Hervé et Guy se sont rhabillés et ils boivent un café. Je m’en sers un et les rejoins. Hervé me complimente sur mon joli petit cul et mes nouvelles compétences. Il me dit que je ne suis plus une pucelle. Je suis gêné mais au final, j’en rigole.
    
    A ce moment là, si je dois faire un bilan de ma journée, je dirais que le jeune hétérosexuel de 19 ans que je suis vient de franchir une frontière avec les encouragements de sa copine. Je me suis fait enculer par mon pote pendant que je suçais son mec. C’est une chose à laquelle je n’avais pas vraiment été préparé mais je dois bien ...
    ... admettre que j’y ai pris du plaisir.
    
    Il est 17h00 quand Hervé nous quitte et la journée se termine tranquillement à bouquiner chacun dans son coin. Guy lit le journal et moi, je n’ai d’autres choix que de continuer ma lecture des romans photos pornos.
    
    Ces images me ramènent à mes souvenirs tous frais de mon dépucelage anal et, bien sûr, je bande. J’y vois un homme se branler. Il finit par jouir sur lui puis il ramasse son jus avec ses doigts pour ensuite les porter à sa bouche. Il avale tout.
    
    Je me dis que j’aurais aimé faire ça cet après-midi quand j’étais recouvert de sperme mais mon excitation étant retombée, l’envie n’y était plus. Dans toutes nouvelles expériences, il y a souvent une part de frustration en se disant : ha si j’avais fait comme ça. Mais je me console en me disant que mon initiation n’est pas achevée.
    
    Nous mangeons vers 20h sans trop parler. Nous regardons un film sans intérêt et nous allons dormir. Guy me dit qu’il laissera mon petit cul tranquille mais qu’il aimerait bien une petite pipe avant de dormir. J’accepte volontiers et commence à le branler.
    
    Ma langue vient très vite rejoindre ma main et je gobe la bite mole de Guy. Je sens son gland durcir dans ma bouche. Je peux avaler sa bite en entière car il ne bande pas encore franchement donc j’en profite. Il apprécie, je l’entends et surtout, je le sens grâce à son sexe qui grossit.
    
    Je suis fier de le faire bander. Je lèche son sexe sur toute sa longueur. Ça lui donne des frissons et à moi ...
«123»