1. Prologue


    Datte: 26/10/2021, Catégories: fh, hplusag, vacances, amour, vengeance, caresses, Oral pénétratio, Humour aventure, rencontre, Auteur: JeffTrois

    Enfin libre ! Après plusieurs mois de confinement, nous sommes libres de voyager, d’aller où bon nous semble, enfin presque… Et aux premiers rayons d’un soleil estival, je me précipite sur la première destination accessible pour me retrouver à… Venise.
    
    Seul… mais à Venise !
    
    Bon, ce n’est ni la première fois ni, je l’espère, la dernière fois que je viens ici… À peine sorti de la gare, me voilà enveloppé par le doux soleil de la Lagune, les cris des gondoliers, des mouettes et des goélands, l’odeur persistante de la vase, des échappements des bateaux et les piaillements de la foule bigarrée des touristes.
    
    D’abord respirer, absorber le plus d’air et d’odeurs possible, mais aussi emmagasiner des sons et des images… Pensez donc, après ces quelques mois d’isolement et de sagesse forcée, il faut réhabituer le corps, le cerveau et les sens à retrouver le chemin des souvenirs, des sensations, mais surtout de l’Autre, des autres et des bruits étrangers. Bref, réapprendre à se fabriquer des souvenirs tout en mobilisant ceux déjà acquis.
    
    Alors l’esprit aux aguets, tous mes sens en éveil, je porte enfin un regard de plus en plus aiguisé sur ce qui m’entoure. Eh mon dieu, qu’est-ce qu’il y a comme scènes, saynètes de couples, d’esseulés et des en groupes à observer, photographier, enregistrer, emmagasiner dans ma boîte à mémoires…
    
    Mon gros sac de cuir bien calé entre mes pieds, j’ai failli ne pas la voir… Une mignonne petite brunette, en short, les genoux sous le menton, ...
    ... la basket éculée, une besace à son épaule. C’est qu’elle est assise sur des marches plus ou moins crasseuses, environnée de jambes. Pourtant, elle est à moins de deux pas de moi. La bouche pulpeuse, mais boudeuse, de grosses lunettes de soleil qui cachent la moitié de son visage… Je l’observe un moment. Elle ne bouge pas.
    
    Mathilde s’est laissé choir là où elle se trouvait. Les yeux encore embués de larmes. Pestant et rageant contre la race des mecs, enfin plutôt son mec. « Putain ! Mais quel connard ! » et ajoute aussitôt,in petto « Quelle conne je suis ! Mais quelle conne ! Mais putain, mais quel connard ! »
    
    Il faut dire à sa décharge qu’elle espérait tellement de ce voyage à Venise… Un an ! Cela fait un an qu’ils en parlent, ensemble, qu’elle économise, sou par sou, pour eux deux et boucler un budget à la mesure de leur rêve. Et puis, il y a six mois, cette opportunité, le stage de ce « connard de Damien » – qui à cette époque n’était pas encore classé dans cette catégorie. Un stage avec logement à Venise, durant six mois… C’était vraiment l’occase à ne pas rater… Alors Mathilde avait redoublé ses efforts pour continuer à économiser, même s’il n’était plus question de louer un logement… Et voilà…
    
    Enfin les vacances ! Après les derniers examens de la fac, Mathilde avait même dû refuser un job d’été pour pouvoir passer cette semaine avec Damien à Venise ! Une semaine dans la cité de l’amour, même si lui travaille toute la journée. Cela ne peut pas se refuser… Quitter ...
«1234...13»