1. Prise en main par mon voisin : Chapitre 5


    Datte: 10/10/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MaitreRomain

    J'ai passé une superbe nuit au côté de mon maître Romain. Et me réveiller dans ses bras me fait vite comprendre que je suis tombée amoureuse de lui. Je suis heureuse, je suis devenue une coquine, je suis sa soumise sexuelle, mais je suis heureuse avec lui, épanouie.
    
    J'ouvre les yeux, il est 9h, Romain dort encore. Je glisse hors de son bras qui me tenait et je le regarde, son corps nu, la couette est baissée jusqu'au pied du lit, je vois tout son corps, il est mince mais il est beau. Son sexe au repos est imposant, cela m'excite rien que de le voir.
    
    J'ai envie de le sucer, réveiller mon maître avec une douce fellation, comme pour le remercier de m'avoir fait tellement jouir en deux semaines. Je glisse doucement à hauteur de son sexe et je pose ma langue sur son gland, tout en douceur. Je lèche très délicatement tout son sexe, du gland jusqu'à ses testicules, juste du bout de ma langue, je prends le temps de découvrir ce sexe si beau et si large. Et je ne vais pas mentir cela m'excite. Romain ne bouge pas, mais son sexe se tend progressivement sur son bas-ventre. J'embrasse son gland, je fais tourner ma langue sur son méat. J'adore jouer ainsi mais je m'excite moi-même, j'ai trop envie de le sucer vraiment. Je prends son sexe en main et je fais glisser mes lèvres sur son gland et je descends jusqu'à la moitié de sa queue déjà large. Là, en quelques secondes, son érection est totale, toute dure, droite et surtout très large. Je m'applique à le sucer du mieux que je ...
    ... peux, à alterner les succions rapides, profondes et les mouvements plus lents, à jouer avec ma langue. Romain ne bouge pas...
    
    Je continue de le sucer ainsi pendant plusieurs minutes, j'ai presque mal à la bouche tellement son sexe est large mais je ne veux pas arrêter...
    
    Mais d'un coup alors que j'ai le gland de mon maître en bouche, ça main se pose sur ma tête et m'oblige à rester ainsi, et il éjacule en moi, des longs jets épais de sperme. Je manque de m'étouffer mais comme il tient ma tête, je m'efforce de tout avaler, et il en avait en réserve. Même si ce n'est pas la première fois que j'avale le sperme de mon maître, ce matin au réveil à jeun, je me dis qu'il n'a vraiment pas mauvais goût. Je lèche délicatement son gland et le suce pour tout récupérer, avant de relever la tête et de plonger mon regard dans celui de mon maître, qui est visiblement très satisfait de son réveil.
    
    - Merci pour ce réveil ma belle. Je pensais justement te le demander, tu anticipes mes ordres, tu es parfaite.
    
    - C'était un plaisir pour moi aussi.
    
    Je viens me blottir dans ses bras, quel bonheur. Nous traînons un peu en parlant de tout et rien puis on va prendre le petit-déjeuner, moi en peignoir léger et mon maître en boxer. Cet homme, qui ne m'aurait pas attiré au premier regard, m'excite dès que je le vois, c'est fou...
    
    - Puisqu'on est en repos tous les deux, cette après-midi on va aller faire un tour dans un magasin...
    
    - Ou ça ?
    
    - Un sex-shop, je t'en dis pas plus.
    
    - ...
«123»