1. Seul Mâle Reproducteur Après La Fin Du Monde (7)


    Datte: 10/10/2021, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: FireHorse

    JOUR 3 - MATIN
    
    Le soleil commençait à peine à se lever quand je me réveillai enfin. Cette branlette dans les toilettes de l’hôtel m’avait énormément détendu et j’avais dormi comme un bébé. À mes côtés, ma sœur, qui avait voulu rester avec moi pour la nuit car elle avait trop peur seule (c’était la même chose depuis qu’elle était toute petite), dormait toujours.
    
    Mais, techniquement, elle n’était plus exactement à mes côtés. En effet, elle avait passé les deux jambes par-dessus mon ventre et dormait en biais sous la couverture. Elle avait dû bouger en dormant sans faire exprès. Pour pouvoir me lever, je lui saisis les hanches et je la repoussai gentiment de son côté du lit. Je ne pus m’empêcher de frémir quand sa peau frôla la mienne. À présent libéré, je sortis du lit et je m’habillai rapidement.
    
    Une fois dans le long couloir, je me dirigeai vers la réception afin de trouver de quoi faire à manger pour tout le monde quand j’entendis du bruit dans une chambre. Je me stoppai net et posai mon oreille contre la porte. Il s’agissait d’un bruit de douche. Cela devait être Zoé, ma mère ou Satyne qui avait dû trouver une douche dans une chambre et n’avait pas pu s’empêcher de l’utiliser.
    
    Rassuré, je m’apprêtai à reprendre le chemin de l’accueil quand une soudaine envie me prit. Une pulsion irrépressible m’amena à me baisser et à regarder de mon œil directeur à travers la serrure de la chambre. Le trou n’était pas très large mais j’avais une vue imprenable de la douche ...
    ... sans rideaux, directement en face de la porte.
    
    C’était Zoé qui se lavait tranquillement. Elle était dos à moi et se shampouinait les cheveux méthodiquement. Je pouvais admirer son postérieur rebondi sur lequel l’eau ruisselait. Son corps scintillait à la lumière du soleil levant et mon cœur faillit s’arrêter quand elle se tourna enfin vers la porte. Ses seins luisants se soulevèrent légèrement par l’action de la force centrifuge et retombèrent sur ce corps de déesse en rebondissant doucement. Mes yeux descendirent inexorablement vers ce que je voulais voir le plus…
    
    — Tennessee !?
    
    La voix de ma mère, criant à travers l’hôtel, me fit sursauter et je me redressai tout de suite.
    
    — J’arrive, maman ! Dis-je, en ayant pris soin de m’éloigner suffisamment de la chambre de Zoé pour qu’elle ne puisse pas m’entendre.
    
    Mes yeux se baissèrent sur mon short. Ça y était, j’avais la trique. Je mis un main sous le tissu pour caler ma verge contre ma peau afin qu’elle prenne le moins d’espace possible. Il ne fallait surtout pas que ma mère remarque que je bandais !
    
    Je traversai l’hôtel et arrivai enfin à la réception où ma mère m’attendait. Elle avait mis un débardeur cyan et un pantalon assez slim. Je dois dire qu’elle était magnifique dans cette tenue. J’avais presque envie d’empoigner ses seins volu... Mais qu’est-ce que je raconte moi ? C’était ma mère tout de même ! Je secouai la tête pour me chasser cette image incestueuse de la tête. Les hormones me rendaient fou !
    
    — ...
«1234...»