1. Une soirée magique (4)


    Datte: 09/10/2021, Catégories: Hétéro Auteur: Joilop

    Tout en massant les pieds endoloris de ma charmante collègue, je l’entendis me dire :
    
    — Eh ben, Benoit, tu m’avais caché tes talents de masseur, me dit-elle souriant.
    
    — Oh ! Tu ne sais pas tout sur moi Clara, j’ai plein de talents cachés.
    
    — Ah... et quoi donc ? dit-elle avec un clin d’œil.
    
    — Je peux te montrer, mais il va falloir que tu me fasses confiance et que tu te laisses aller.
    
    — Je veux bien essayer, il est vrai que j’ai besoin de me détendre en ce moment avec tout ce stress accumulé depuis des mois.
    
    — Alors, allonge-toi sur le lit, dos à moi alors, je m’en vais te libérer de cette foutue pression ! dis-je en riant.
    
    — Ah merci Benoit ! Je vais m’installer alors, dit-elle en reculant sur le lit, arrêtant ainsi mon massage.
    
    — Je te rejoins dans 5 min le temps de me laver les mains.
    
    J’eus en guise de réponse un large sourire de sa part. Je laissai donc Clara assise sur le lit, pendant que je me rendais à la salle de bain située, elle aussi, dans la chambre d’hôtel. Face au miroir, je vis le visage d’un jeune homme, châtain aux cheveux courts, aux yeux bleus et au visage fin avec un large souriant. Ce sourire témoignant de mon état de bonheur actuel de me retrouver dans la chambre de Clara. Je finis par décrocher mon regard du miroir pour me laver le visage avec de l’eau. J’entendis soudain Clara :
    
    — Monsieur l’Expert en massage, je me mets sur le dos ?
    
    — Haha, j’ai déjà le titre d’expert sans t’avoir vraiment massée. Tu te mets comme ...
    ... tu te sens le plus à l’aise, on verra par la suite si besoin !
    
    — D’accord, je t’attends alors ! dit-elle en rigolant à ma remarque.
    
    Je finis de me laver les mains, puis je m’essuie le visage avec la serviette blanche disposée à proximité. En ressortant de la salle de bain, Clara m’attendait allongée sur le ventre en soutif et tanga noir, mettant en valeur son postérieur. De plus, elle arborait un regard pétillant et un sourire ravageur :
    
    — Ah ! Enfin là, j’ai cru que tu m’avais oublié !
    
    — Comment t’oublier toi et ton corps de déesse, Clara, dis-je en rougissant un peu.
    
    — Ah ! Tu rougis ! dit-elle en rigolant.
    
    — Eh ben oui, faut dire que j’ai souvent rêvé de toi... dis-je en m’asseyant au niveau de ces chevilles, je commence à la masser tout en douceur en montant de descendant le long de ses mollets.
    
    — Oh ! Tu rêves de moi ? Quel genre de rêve ?
    
    — Des rêves...érotiques... dis-je en massant maintenant ses cuisses fermes.
    
    — Ah... dit-elle, suivi d’un silence.
    
    Pendant ce temps, je continuais mon massage de ses jambes, alternant entre ses cuisses, ses mollets et ses pieds. Je sentais que ses muscles se détendaient au fil des minutes. Je fis donc glisser mes mains au creux de ses reins pour remonter tout doucement jusqu’aux épaules. Je la sentis frissonner.
    
    — Tu as froid ?
    
    — Non, non ! C’est juste que tu m’as fait frissonner sous tes caresses pleines de douceurs.
    
    — Tant mieux, sinon j’aurais été obligé d’arrêter.
    
    — Eh ! Tu me taquines ...
«1234...7»