1. Lucie, But Not Lucky (?) Ch. 02 bis


    Datte: 06/10/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bycinolas

    Ce chapitre deux bis présente une chronologie légèrement différente de l'histoire et propose quelques nouveautés. Vous retrouverez une partie de l'ancien chapitre un peu plus loin dans l'histoire qui en comptera au total 18. J'en publierai un tous les 8/10 jours environ.
    
    Un rapide petit résumé du premier chapitre pour ceux qui n'auraient pas le courage de remettre le nez dedans :
    
    "Lucie, une jeune femme de 25 ans est tombée sous la coupe d'un maître chanteur après une soirée un peu trop arrosée. Un premier rendez-vous lui a fait découvrir l'étendue du guêpier dans lequel elle est tombée, ainsi que les joies de la badine! La prochaine rencontre va être un moment clé dans sa découverte de la soumission"
    
    Merci à Laure et à Anne (deux lectrices assidues de Literotica!) pour leurs regards éclairés et critiques tout au long de nos échanges sur les aventures de Lucie!
    
    Bonne lecture
    
    -----
    
    Lucie but not lucky(?)
    
    Chapitre 2 bis- Exhibition mode d'emploi! -
    
    Acte 1 - le contrat
    
    Ma semaine avait été des plus tranquille, j'avais zappé la piscine pour cause de zébrures trop voyantes sur mes fesses et ne repris le vélo que mercredi pour leurs laisser le temps de récupérer. Deux soirées avaient été nécessaires pour recopier les règles 50 fois. Mais je m'étais quand même autorisé une petite sortie ciné avec Ludivine le jeudi pour me vider la tête.
    
    Mes sentiments étaient partagés, j'avais réussi à ne pas trop gamberger sur ce vendredi où j'avais eu l'impression ...
    ... d'avoir enchaîné ma vie à celle de Paul. J'avais repensé à cette forte jouissance imposée en suçant sa queue que je n'avais pu retenir, je haïssais ce plouc.
    
    Mes fesses m'ont rappelé pendant plusieurs jours la punition subie. Même si la douleur était partie, regarder les zébrures encore visibles me faisait frissonner à chaque fois et ressentir la badine me martyriser le prose. C'était une première, mes parents n'avaient jamais porté la main sur moi, pas la moindre petite fessée.
    
    Mais ma boule au ventre est réapparue dès le vendredi matin, sensation inconsciente d'une fin de semaine de merde en approche. Je termine tranquillement mon déjeuner quand mon téléphone s'exprime, un frisson me parcourt et je consulte l'écran d'un œil fébrile. Un « Bonjour femelle » s'affiche en grand, je me recroqueville sur ma chaise en découvrant le message.
    
    Comme la semaine dernière le ton est simple, mais directif, le rendez-vous est fixé au lendemain 14 h, sexe rasé, une robe d'été mi-cuisse bien décolletée et se boutonnant sur l'avant, bas, porte-jarretelle et dessous sexy requis dont un soutif à balconnet.
    
    Ne pas oublier d'amener mes devoirs, un petit selfie de mon minois arborant un grand sourire doit confirmer la réception de ses directives. Une photo de ma pomme en compagnie de sa queue de la semaine dernière illustre sa prose.
    
    Mon téléphone a failli traverser la pièce en mode vol plané, mais je me retiens et passe mes nerfs sur la vaisselle. Comment ce con peut s'imaginer que ...
«1234...14»