1. Les débuts de Cécile (2)


    Datte: 28/09/2021, Catégories: Transexuels Auteur: cecil

    Il y a quelque temps, je vous racontais comment j’avais commencé à me travestir lorsque j’étais seul (e) dans la maison de ma mère et de mon beau-père. Cette histoire réelle se terminait alors que j’avais revêtu la lingerie, les vêtements et d’autres accessoires de ma mère et que je me décidais à passer la journée ainsi. Tout a été soigneusement remis en place et personne n’a pu deviner quoi que ce soit. Je n’ai jamais cessé de me travestir, même si les occasions se font plus rares. Cela fait bien des années que je m’adonne à ce plaisir, toujours en secret...
    
    Voici aujourd’hui la suite que j’ai imaginée et qui a très souvent décuplé mon excitation lors de mes plaisirs solitaires. J’espère que l’excitation vous gagnera, bonne lecture !
    
    -------------------------
    
    Je suis en train de m’installer à table quand je vois une ombre dans l’encadrement de la porte. Deux secondes passent et je vois apparaître Pierre qui se fige bouche bée et les bras ballants.
    
    — Pierre ?! Tu..... tu es déjà là!!??...
    
    Je n’entends pas sa réponse, je tombe dans les pommes sous le coup de l’émotion.
    
    Lorsque je me réveille, je suis allongé dans le canapé, Pierre est assis près de moi. Il me sourit et me caresse tendrement la joue du revers de sa main droite, sa main gauche est posée sur mon ventre.
    
    — Cédric, ça va mieux ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Je t’ai fait peur à ce point ?
    
    — Je ne m’attendais pas à te voir arriver. Et j’ai eu tellement peur de ta réaction... j’ai cru que mon ...
    ... cœur s’arrêtait.
    
    — Tu n’as aucune peur à avoir. J’aurai dû te prévenir que je finissais à midi le vendredi. Excuse-moi.
    
    — Tu n’as pas à t’excuser, si je ne m’étais pas habillé ainsi, tout se serait passé normalement.
    
    — Tu veux me raconter comment tu en es arrivé à porter les habits de ta mère ? Si tu le souhaites bien sûr.
    
    Je ne peux plus rien cacher, alors je lui raconte tout. Le calvaire que j’ai vécu pendant mon service, le fait que j’en vienne à parfois me conduire lâchement pour avoir la paix avec les gars de la chambre, le fait que j’en vienne à me comporter comme une femme lorsque j’étais seul, l’envie irrésistible de porter les dessous de ma mère quand je les ai vus, le déclic quand j’ai enfilé ce tanga rouge, et qu’à partir de ce moment-là j’avais eu envie de me voir habillé en femme.
    
    — Pierre, je peux te demander une seule chose ?
    
    — Oui, bien sûr.
    
    — Promets-moi de ne parler de ça à personne.
    
    — Promis, je n’en parlerai à personne !
    
    — Merci Pierre, j’ai confiance en toi.
    
    Je me lève du canapé et me dirige vers la chambre pour me changer. Pierre le devine, car il me dit que si je veux, je peux rester comme ça. J’hésite un moment, Pierre finit de me décider en ajoutant que ça ne le dérange pas, et en se forçant à rire un peu, que ça fera une présence féminine dans la maison et qu’il a bien envie de partager un repas avec une jeune et jolie femme. J’apprécie moyennement ses blagues et le montre en faisant la grimace, mais j’accepte malgré ...
«1234»