1. Attrapez-les tous !


    Datte: 26/01/2018, Catégories: ff, inconnu, Oral nopéné, coupfoudr, initff, fbi, Masturbation Auteur: Clubescargot

    Comme tous les soirs, je pars en chasse. Je chausse mes rollers, je fourre une batterie externe chargée à bloc dans mon sac, je lance l’application sur mon téléphone et c’est parti. L’écran affiche une carte bleutée indiquant les emplacements stratégiques où se rendre. Une bestiole sauvage traverse devant mes roulettes, une sorte de petit rat violet. Je lui lance aussitôt une boule rouge et blanche. L’animal est alors aspiré à l’intérieur de la boule qui gigote et clignote sous les assauts de son occupant. La lumière rouge s’éteint enfin. Te voici capturé, je te tiens ! Celui-ci, je n’ai même pas eu à l’appâter avec des baies. D’autres encore surgissent sur ma route, sagement posées sur le trottoir, dans les poubelles, sous les voitures…
    
    Sur le pont, deux énergumènes vocifèrent dans ma direction un semblant de langage :
    
    — Étoimamoizel… élébèl… nanlémoch… Salope !…
    
    J’ignore leur présence en chantant dans ma tête un mantra apaisant : « Meurs, meurs, meurs… connard de merde de bordel de cul de pompe à chiotte ! »
    
    J’approche d’une grande tour lumineuse constituée de cercles et de carrés empilés sur un axe : c’est une arène. Par chance, elle est aux mains de mes alliés, j’ai nommé l’équipe bleue. Neuf champions y ont déjà déposé un gardien : il reste encore une seule place, et elle sera pour moi. Mais avant de trôner dans la tour je dois montrer ma valeur à mon camp, c’est-à-dire vaincre les champions déjà en place. Je jette un coup d’œil autour de moi : il n’y a pas de dresseurs ennemis aux couleurs rouge ou jaune, la voie est libre.
    
    J’avise un banc et m’y installe le plus confortablement possible. De longues minutes s’écoulent. Les yeux rivés sur mon petit écran, j’envoie un à un mes meilleurs monstres dans un combat sans merci. La jauge monte lentement mais sûrement. Bientôt je pourrai poser mon champion et trôner comme maître sur le quartier.
    
    C’est à ce moment-là qu’une ombre fait son apparition dans mon champ visuel. Un homme obèse, la trentaine ou la quarantaine, tenant dans sa main un téléphone dernier cri relié à un câble dépassant de son sac (à coup sûr une batterie externe). L’individu ne m’a pas vue et s’est assis à quelques mètres de moi sur un banc voisin. Je scrute fiévreusement la jauge. Si c’est un ennemi puissant, il va ratatiner tous mes efforts en un clin d’œil. Au lieu de cela, la jauge continue de monter : je sais alors que c’est un allié de l’équipe bleue également.
    
    Soudain, l’homme lève les yeux et me lance :
    
    — Excusez-moi, je n’avais pas vu que vous étiez là ! Je vous ai pris la place ?
    — Oh, ce n’est rien, mens-je.
    — Je vais vous aider à monter l’autre arène, pour la peine.
    
    « Quel fair-play ! Pourvu que ça ne soit pas une technique de drague… »
    
    — Ma femme est au niveau 30, comme vous…
    
    « Hein ? Il a une épouse ?! »
    
    — … et je pense acheter un compte au niveau 20 à notre fils, histoire qu’il ne démarre pas de zéro.
    
    « Quoi ?! Ce mec gros et moche est marié et a un enfant ?! »
    
    Je n’en ...
«1234...7»