1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1111)


    Datte: 26/01/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MAITREDOMINO

    Marion au Château (devenue esclave Aphrodite MDE) – (suite de l'épisode précédent N°1110) –
    
    - … car tu seras une sublime esclave, si tu l’acceptes…
    
    Sangmo s’aplatit alors au sol, versant des larmes d’émotions sur les pieds de Wangdak, qui attendait avec impatience sa réponse, ayant peur malgré tout de mal avoir deviné les envies de sa soumise. Après quelques secondes, pour se remettre, il la releva, mais elle voulut rester à genoux. Après lui avoir baisé la main, elle commença, après avoir obtenu son approbation, par les vœux qu’elle avait prévu de lui dire. Puis elle leva la tête, et elle fut accrochée par le regard plein d’amour de son futur époux.
    
    - Maître, vous me comblez en ce jour. Oui je sais tout ce que cela implique que de devenir une esclave, et c’est avec un bonheur sans fin que j’accepte, Maître Vénéré et Chéri !
    
    Monsieur le Marquis d’Evans donna alors un petit coffret à Wangdak. Il contenait une bague d’O en or pur. Autour de l’anneau, comme deux yeux, deux émeraudes rappelaient la couleur des yeux du Maître Tibétain. Passé dans l’anneau et autour du doigt une chaine de main, slave chain, en or, avec posé au centre du dos de la main un œil du Destin. Au moment du passage de la bague, l’adjoint au maire demanda le consentement habituel des époux, mais lorsqu’il s’adressa à la mariée, après lui avoir demander si elle voulait épouser Wangdak, il lut un texte des obligations d’un Maître et d’une esclave l’Un envers l’autre et il lui demanda alors officiellement si elle acceptait d’être sa propriété entière et totale à vie, si elle acceptait tout ce que son titre d’esclave représentait, et ce que symboliserait cette bague et cette chaine, qu’elle ne devrait jamais ôter de sa main et de son doigt. Elle répéta alors son consentement à tout. Wangdak la releva alors pour le traditionnel baiser des mariés. C’était le milieu de l’après-midi. Le Châtelain proposa alors à l’ensemble des Invités une promenade dans les parcs du Château, et de se rejoindre une heure plus tard pour le vin d’honneur, le repas et la soirée.
    
    Pour les festivités, où tout le Cheptel était à la disposition de tous les Dominants Invités au mariage, Wangdak s’occupa exclusivement de Sangmo. Elle s’était remise debout pour la balade, plus pour le respect de la tenue qu’elle portait, cadeau du Maître du Château, que par plaisir. Ils se dirigèrent vers une rotonde, presque entièrement recouverte de végétaux, qui aurait pu avoir l’air, au premier coup d’œil, d’un endroit un peu laissé à l’abandon, mais qui en fait était très recherché. Ils s’y installèrent pour discuter. Il lui apprit qu’il avait été présent durant les deux semaines qu’elle venait de passer au Château, qu’il était celui qui l’avait prise dans la cuisine, qu’il avait participé au dîner où, pour la première fois, elle avait été soumise à plusieurs personnes en même temps. Il lui dit sa fierté par rapport à son évolution en si peu de temps, sur son comportement exemplaire. Il lui confia une fois de ...
«123»