1. J'ai Pervertie ma collègue -21-


    Datte: 26/01/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Dresser

    Maele me contacte pour me dire que le samedi soir suivant, elle organise une soirée grillade, à laquelle elle aimerait que j’accompagne Fannie. Rendez-vous est pris.
    
    Le soir nous arrivons chez Maele. Fannie est habillée d’une robe légère, nue sous sa robe, ne laissant rien paraitre. Nous sommes accueillis par Maele et nous nous fondons dans l’assemblée. Nous connaissons déjà la majorité des invités. A un moment je me rends compte que Fannie à disparue, je pars à sa recherche. Je vais dans la maison, pensant la trouver dans la cuisine, elle n’y est pas. Je continus ma recherche et m’arrête devant une porte derrière laquelle j’entends des bruits. J’entrouvre la porte délicatement et aperçois Maele debout, jupe relevé se faisant lécher par ma soumise, ma salope bouffe cette chatte poilue.
    
    -oh oui c’est bon, continus c’est trop bon
    
    Maele semble prendre du plaisir sous les coups de langue de Fannie. Je décide d’entrer. Lorsque Maele me voit, elle repousse Fannie et laisse retomber sa jupe.
    
    -alors Maele, tu fais quoi avec Fannie ? Tu sais pourtant que c’est ma soumise et que moi seul suis autoriser à décider qui fait quoi avec elle. Regarde, avec ça, je suis tranquille.
    
    Je lève la robe de Fannie et fais découvrir à Maele les piercings intime, notamment les cadenas qui verrouille l’entrée de la chatte de ma chienne.
    
    -je crois que ton mari devrait faire la même chose avec toi, je vais lui en toucher deux mots.
    
    -non arrête Fred, pas la peine, tu sais bien qu’il n’est pas branché sexe.
    
    -peut-être, mais si il apprend que sa femme se fait culbuter et qu’elle butine par ci par là, je crois qu’il m’écoutera.
    
    -bon d’accord, j’avoue.
    
    Je force sur les épaule de Maele et la fais mettre à genoux, je sors ma queue et lui met en bouche.
    
    -suce moi, t’inquiète Fannie à l‘habitude.
    
    -non, il faut y aller, ils vont se rendre compte de notre absence.
    
    Je remets ma queue en bouche et commence à lui donner le rythme. Maele s’active sur mon membre comme une folle.
    
    -si tu crois me faire gicler rapidement tu te goures, aller viens par là.
    
    Je la prends, l’allonge sur le canapé présent dans la pièce, relève sa jupe et introduit ma bite dans son intimité bien mouillée. Je laboure ce sexe alors que je fais signe à Fannie de venir lui manger le clitoris. Maele surprise, essaie de repousser ma soumise, j’insiste fortement, tenant ces deux mains. La conjugaison de la langue et de mon sexe fait s’abandonner Maele dans son plaisir.
    
    -oh oui, oui, ouiii, encore
    
    Je sens que Maele va jouir rapidement. Je fais mettre Fannie au-dessus du visage de sa copine.
    
    - lèche-lui la rondelle, je veux que tu lui ouvres bien avec ta langue .
    
    Maele jouis fortement, les sons sont étouffés par les fesses de ma soumise. Je retire Fannie de Maele, à quatre pattes je pénètre ma chienne par la rondelle lubrifié par la salive de Maele et qui a permis son ouverture. Je sodomise la bourgeoise soumise qui geint de plaisir. J’ordonne à Maele de venir écarter ...
«123»