1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1121)


    Datte: 30/08/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MAITREDOMINO

    Une nouvelle lopette au Château – (suite) –
    
    Chiennasse fut reconduit hors du bureau du Châtelain par le Majordome. Bien entendu Chiennasse ex-Patrick était tenu en laisse et c’est ainsi qu’il gagna ses nouveaux quartiers. Le Chenil était composé de différentes grandes cages où se trouvaient les chiennes soumises et les mâles soumis de Monsieur le Marquis. Walter savait qu’une cage était vide ainsi Patrick en serait le nouvelle occupant. Mais tout d’abord, il convenait de respecter la Volonté du Maître, Chiennasse devait être équipé d’une cage de chasteté. Le Majordome pris à pleine main les couilles de Patrick et par expérience, il remarqua qu’un petit modèle serait suffisant, mais le Domestique décida quand même qu’une séance d’appareillage serait nécessaire. Dans un premier temps Patrick fut pousser sans ménagement dans la cage ou il allait passer la nuit.
    
    C’est Marie, la perverse cuisinière, le lendemain qui le réveilla en lui apportant une consistante pitance. Le programme de la matinée prévu devait être celui de trouver une belle cage de chasteté pour que Patrick éprouve la Dominance du Seigneur sur ses épaules. Marie savait que chiennasse avait été enculé par Monsieur le Marquis, de plus le port d’une cage de chasteté montrait que le soumis avait signé le contrat de soumission et qu’il appartenait dorénavant au Noble. Mais la cuisinière se devait aussi de démontrer Son pouvoir alors elle décida que Patrick devait dès maintenant comprendre pourquoi Monsieur le ...
    ... Marquis lui avait confié ce poste. Elle dit alors :
    
    - Chiennasse, à mes pieds.
    
    Marie aimait se faire lécher le sexe après être allé aux toilettes et c’était le cas ce matin. Elle voulait tester Chiennasse. La cuisinière s’assit donc sur un siège et elle écarta les jambes et les cuisses largement. Et d’un signe de la main montra à Patrick ce qu’il devait faire. Le soumis s’approcha benoitement de l’entre jambes de Marie, il humait l’air comme un chien et c’est sans se faire prier qu’il se jeta sur les lèvres intimes de la cuisinière. Sa langue lécha tout d’abord les poils du pubis, le chien soumis comprit que les poils étaient collés par un mélange de sueur et d’urine. Il avait donc en bouche, ce délicieux fumet et appréciant cela, il s’appliqua à bien lécher et à bien nettoyer la chatte de Marie. La langue commença à explorer les recoins des grandes lèvres de haut en bas. Patrick passait sa langue et tout d’un coup sa bouche s’empara du sexe de Marie. Il lui bouffait littéralement la chatte provoquant chez Marie un mouvement du bassin. Sa chatte réclamait encore plus alors le chien soumis répondit à cette ordre explicite et il lécha de ses lèvres jusqu’au clitoris de la Gouvernante pour le titiller, le branler, le lécher. Son bouton d’amour était gorgé de sang et Patrick s’en empara car il souhaitait donner un plaisir maximum à la cuisinière. Il devait vraiment la satisfaire car il avait remarqué le martinet qui se trouvait à la ceinture de la Gouvernante. Hier, il avait pu ...
«1234»