1. Eva Ukazovà, une institutrice dévergondée (5)


    Datte: 29/08/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: megalosex

    Ce vendredi 15 juin 1974 est celui d’une formidable opportunité. Mes parents travaillent l’après-midi et donc Jana aussi, puisqu’ils sont dans le même service. Mais celle-ci s’en est trouvée dispensée, devant se rendre à une visite médicale du travail à Prostejov.
    
    Quant à Bozena, elle tient à m’amener faire un tour chez sa sœur, à Prostejov, donc. Avec sans doute l’idée de renouveler l’expérience faite lors de mon anniversaire.
    
    En entrant dans la ville, des travaux sur la chaussée nous obligent à faire un détour qui nous fait passer devant la gare. Alors que nous patientons à un feu rouge, Bozena me voit agiter la main. Elle s’adresse à moi :
    
    — Tu as vu quelqu’un, on dirait ?
    
    — Bozena, je viens d’apercevoir ma sœur ! Je savais qu’elle se trouvait ici pour une visite médicale ...
    
    — Descends donc la retrouver. Je vais chercher un endroit pour me garer !
    
    Jana est toute surprise de me voir :
    
    — Qu’est-ce que tu fais ici ?
    
    — Je suis venue en voiture avec Bozena. On doit aller chez sa sœur, mais j’ai l’impression qu’elle va changer d’avis !
    
    Elle a un petit air amusé :
    
    — Depuis le temps que tu me parles de cette Bozena ! Maintenant qu’elle a trouvé l’occasion de me voir ... C’est vrai que tu n’as pas fait beaucoup d’efforts jusque là pour organiser une rencontre. Tu as peur qu’elle s’entiche de moi ? Tu crois que je vais lui plaire, comme ça ?
    
    Sacrée Jana ! Elle me chambre. Elle est vêtue d’une minirobe beige très courte ; le bas orné de franges ...
    ... rend l’ensemble à peine « décent ».
    
    Bozena nous rejoint, sur ces entrefaites :
    
    — J’ai trouvé une place sur un parking à 300 mètres d’ici ...
    
    Puis s’adressant à Jana :
    
    — Je suis heureuse de faire votre connaissance ! Depuis le temps qu’ Eva me parle de vous ...
    
    J’ai la vague impression que Bozena la dévore des yeux. Je me sens un peu gênée, mais je chasse vite cette impression. Je dois me faire des idées, voilà tout.
    
    Jana regarde sa montre :
    
    — Désolé, mais je dois prendre mon train dans vingt minutes ...
    
    — Ah ! Mais il n’en est pas question ! Je ramène Eva et donc je vous ramène aussi en voiture ! Si nous allions plutôt boire un verre dans un bar ? Histoire de faire connaissance.
    
    Nous nous installons à la terrasse d’un café en face de la gare.
    
    Bozena s’est assise entre nous deux. Tout en parlant avec Jana, elle laisse traîner son regard sur ses cuisses (que la minijupe dévoile largement) et sur le décolleté en pointe de sa robe. Après tout, je lui ai bien dit que ma sœur avait de plus gros seins que moi, n’est-ce pas ?
    
    — Vous êtes vraiment jolie, Jana ! Excusez-moi d’être si directe !
    
    La voilà en train de faire une cour, pas vraiment discrète, à ma sœur ! Bon, depuis le temps qu’elle désirait la rencontrer, elle en profite, c’est sûr. D’autant plus que j’ai vite remarqué que Jana n’est pas indifférente à l’opération de charme de Bozena. Puis cette dernière se lève :
    
    — Excusez-moi, les filles, je reviens dans un instant.
    
    Nous la voyons ...
«1234...9»